Pour apporter vos informations, hypothèses, poser des questions aux auteurs, cliquez ici :

e-mail
  Sommaire
  - Présentation
  - Inventaire (Archives de Genève, Fonds juris civilis)

  - Table alphabétique
Anonymes / non identifiés
ABCDE
FGH I- J-L
M-N-   O-P-     Q-R
S   -       T   -     U-W

 -  Notes




































































































































































































































































































































































































































































































































































Les livres de l'écrivain


L’INVENTAIRE APRÈS DÉCÈS D’AGRIPPA D’AUBIGNÉ

LES LIVRES

Auteur : J.-R. Fanlo

La dernière partie de l’inventaire après décès d’Agrippa d’Aubigné est consacrée à ses livres. Nous l’avons éditée en 2004 (« La bibliothèque genevoise d’Agrippa d’Aubigné d’après l’inventaire après décès », Bibliothèque d’Humanisme et Renaissance, T. 66, No. 3 (2004), p. 565-601). Cette liste de plus de 210 titres, la moitié in 8°, 29 in f°, 42 in 4°, le reste in 16°, ne contient sans doute pas tous les livres. Outre l’absence notable de certains de ses ouvrages, on ne trouve ni Lucain, dont il avait nécessairement un exemplaire sous la main pour composer le Classicum, ni Sénèque, dont il cite les tragédies dans ses écrits politiques genevois, ni les Œuvres diverses du cardinal du Perron, ni certaines œuvres de Goulart, qu’il connaît et évoque. Mais l’absence la plus notable est évidemment celle du psautier et d’une Bible en français, alors qu’Aubigné en fait un usage quotidien et qu’il possède un certain nombre de polémiques sur la traduction de Genève.

Relativement à son œuvre, l’inventaire apporte peu d’éléments. Le titre de Second Recueil du Sieur d'Aubigné laisse penser que l’édition des Petites œuvres meslees (seconde édition du précédent) n’était pas encore disponible à la mort de l’auteur. L’absence des manuscrits, des Tragiques, celle du Docteur d’Heidelberg ou de l’Explication familiere, s’explique. Pressée par l’ambassadeur de France, Genève s’inquiétait des écrits polémiques d’Aubigné et particulièrement des Tragiques, le Faeneste venait d’être condamné : les œuvres susceptibles d’être saisies ont sans doute été dérobées aux commissaires. Le manuscrit des Tragiques n’est pas même mentionné dans l’inventaire de 1633 que rédige Tronchin lorsqu’il prend livraison.

Les usuels, tout d’abord : une grammaire hébraïque et araméenne (67[1]), un dictionnaire grec-latin (96), un Calepin ; un recueil de distinctiones philosophiques et théologiques (92), un autre de Theses (43), un autre de loci communes théologiques (182). La présence de l’Organon et du commentaire de Crellius n’étonnera pas, tant les déclarations d’Aubigné aussi bien que sa pratique d’écrivain et de polémiste attestent de son intérêt pour la logique[2]. Peuvent sans doute se classer parmi les usuels de théologie les Sentences de Pierre Lombard, que les calvinistes récusent pour leur théologie de la transsubstantiation, mais qui restent un modèle d’élaboration aristotélicienne de la foi repris à la fin de la Renaissance par des théologiens calvinistes comme Zanchius. Ce modèle fournit de nombreux arguments aux conjectures du septième livre des Tragiques sur la résurrection et la vie dans l’au-delà. Méthode de pensée et pédagogie d’une doctrine chrétienne autant que ressource de l’invention rhétorique, les Sententiae de Mélanchthon ne surprendront pas plus : il n’est que de penser au souci constant de définition et de division du sujet dans les écrits politiques. Si l’absence de Cicéron est peut-être un nouvel indice du caractère incomplet de l’inventaire, Quintilien, Isocrate et Démosthène attestent de l’intérêt constant pour la rhétorique : décidément, on a eu bien tort de considérer Aubigné comme un impulsif sans méthode, lui qui pense toujours l’argumentation en termes dialectiques, la dispute théologique en termes syllogistiques, et l’éloquence en termes rhétoriques, même s’il sait admirablement jouer des transgressions de codes et du style « rude » — qui est un style, et non une absence de style. Les Ecclesiastae sive de ratione concionandi libri quatuor d’Erasme, le seul ouvrage attesté d’un auteur dont Aubigné a par ailleurs évidemment pratiqué au moins les Adages, traitent de la rhétorique sacrée. Un recueil de Sententiae hebraicae (40), les Disticha Catonis, les Dialogues de Castellion intéressent tout autant la rhétorique morale que la pédagogie. Un Dictionnaire des rimes, probablement celui d’Odet de la Noue, les In artis componendorum versuum rudimenta… tabulae de Murmellius, une traduction italienne de l’Elucidarium poeticum d’Hermann Torrentinus, comptaient sans doute parmi les instruments de travail du poète.

Parmi les autres livres, frappe d’abord la masse des ouvrages religieux, qu’ils soient de théologie pure et de spiritualité, ou qu’ils s’orientent vers la politique ou l’histoire, les frontières entre les domaines étant incertaines. De nombreux volumes de la Bible, en diverses langues. Peu d’ouvrages des Pères : la Bibliotheca studii Theologici de Crespin, le recueil De Traditionibus apostolicis d’Hermann Hamelmann, et pour les ouvrages particuliers, l’Ad nationes de Tertullien, peut-être les Epistolae de saint Ignace. L’absence de saint Augustin est remarquable. Présence de l’Institution de Calvin, évidemment. Et du commentaire de Luther sur la Genèse. Mais ce sont les ouvrages de controverse qui prédominent : près de 40 volumes de polémiques déjà anciennes (celles de Bèze et d’Hosius contre Brentz) ou modernes. Vainqueur toutes catégories : Bellarmin (8 notices pour neuf volumes), le principal controversiste catholique, présent encore à travers les traités écrits contre lui comme celui de François du Jon (4 exemplaires). C’était déjà le plan du De summo pontifice du cardinal jésuite qui, à travers sa réfutation par Sibrand Lubbert, informait la Replique de Michau en 1596 ; c’était ce plan qu’Aubigné recommandait ironiquement à Jules-César Boulenger, son contradicteur[3]. Il dit encore dans Sa vie à ses enfans que « la méthode et la force » de Bellarmin, alliées à « la candeur apparente de laquelle les lieux adversaires sont cités », auraient failli le convertir lui-même vers 1586[4], n’eût été Lubbert, dont les deux ouvrages figurent aussi dans la bibliothèque. On n’oubliera pas cependant qu’en 1586, les Disputationes n’ont pas encore été éditées[5], et que les deux traités de Lubbert paraissent seulement en 1594 : les détails de la crise spirituelle de 1586 sont très sujets à caution. Mais c’est sous tous ses aspects que la théologie polémique est représentée : sommes polémiques, débats sur les Pères et notamment l’édition polémique de l’Index expurgatorium où figurent les passages des Pères à retrancher parce que contraires au catholicisme (19) ; diverses controverses : le traité de Mornay sur l’eucharistie, une attaque catholique contre lui (112), sa polémique avec du Perron (151) ; polémiques sur la traduction genevoise de la Bible (185, 186) ; sur les pratiques de dévotion avec un écrit contre le jeûne de George Thomson, qui fut peut-être le pédagogue de Constant d’Aubigné ; écrits de conversion (91, 164), réfutation des écrits de conversion (160). Et différents écrits sur la persécution ou sur le destin de l’Eglise (102). L’ouvrage d’Alain de Lille contre les Vaudois s’explique par l’intérêt des protestants pour cette religion qu’ils considèrent comme une préhistoire de la leur, et qui leur permet d’opposer à la successio personarum des papes une successio doctrinae. Dans le même temps qu’il déclarait le pape Antéchrist, le synode de Gap, animé par son président Daniel Chamier, avait en 1603 lancé un programme de recherche sur les Vaudois, qui aboutit en 1619 à la publication de l’Histoire des Vaudois de Perrin : le premier tome de l’Histoire universelle et certains passages capitaux des Tragiques attestent de cet intérêt[6]. Théologiquement, la bibliothèque paraît cependant relativement ouverte : à côté des combattants figurent des ouvrages modérés (Castellion, et peut-être le Sermode Moderandis disputationibus Gregorii Nazanzeni), et même ceux de François Baudouin ou La Primaudaye — mais à ces « moyenneurs » répond la Roma Irreconciabilis de Joseph Hall. Aubigné s’est intéressé à plusieurs reprises aux tentatives iréniques, soit pour les déjouer avec le concours de Chamier en 1607, soit pour au contraire et à peu près à la même époque, plaider une conciliation entre le calvinisme et un catholicisme vénitien qui ne serait plus inféodé au pape[7]. Quelques ouvrages de spiritualité ou de dévotion : le De imagine Dei de Le Duchat, un Traitté des sacremens, des Cantiques, des commentaires des Psaumes, un recueil d’homélies latines, des Meditations de Gerhard. Et la grande œuvre satirique qu’est l’Histoire de la Mappemonde papistique de Trento.

Les années 1620-1630 sont marquées par la guerre dans l’Empire germanique, la France de Louis XIII, le nord de l’Italie et les Alpes suisses. Chaque camp accuse l’autre d’ourdir un complot universel et appelle ses partisans à la croisade : la croisade des uns est un complot tyrannique pour les autres. Les livres de controverse sont donc indissociables de l’histoire et de la politique : écrits contre le Pape comme la fameuse Lettre du Pape Grégoire XIII (21, 22), ce probable faux qui prêche la croisade contre les hérétiques, et qui est la cible, l’argument et le matériau de l’Explication familiere d’Aubigné ; pamphlets comme l’Introductio in artem jesuiticam de Gabriel de Lerm, un des livres qui fabriquent la légende des lavages de cerveau opérés par les jésuites sur les jeunes gens, légende reprise à propos de Louis XIII par Aubigné dans la Lettre au roi Louis XIII qu’il publie en 1622 à la suite de l’Explication familiere ; libelles contre les tentatives de l’Espagne pour asseoir la monarchie universelle (46), révélations de conspirations secrètes (Secreta principis Anhalti, 125), brulôts de Schopp et brulôts contre Schopp (117), plaquettes sur les événements marquants : guerres de Louis XIII (42, 144, 193), guerre de Trente ans, massacres de Valteline (196, 197), condamnation d’Oldenbarneveldt aux Pays-Bas (39 : pour Aubigné, l’arminianisme est une trahison théologique et politique manigancée par les jésuites). Mais aussi grandes élaborations orientées comme le Catalogus testium veritatis ou l’Histoire de Portugal (pays considéré comme victime de l’Espagne et des jésuites), diverses chroniques des guerres ou des troubles, la somme de Sarpi sur le concile de Trente, l’Historia fra il papa e i Venetiani, Venise étant considérée comme un fer de lance des états souverains contre les prétentions de la papauté.

Les guerres de religion sont couvertes par la somme admirée de J.-A. de Thou accompagnée d’un Index qu’a certainement exploité l’auteur de l’Histoire universelle, par l’ouvrage de Matthieu, par un Recueil d'histoire de l’an 1575 et 1576, et par la Francisci Fabricii de motibus gallicis relatio. On note encore l’absence de La Popelinière, auteur apprécié, critiqué, mais utilisé par l’historien de l’Histoire universelle. Un passé plus éloigné est représenté par un compendium de Guichardin, telle chronique sur Louis XI, monarque que la fascination moderne pour la raison d’Etat, les arcana imperii et Tacite, assimile à Tibère, ainsi que le réaffirme Gabriel Naudé en 1630. Mais surtout par l’Histoire de Bernard du Haillan, qu’Aubigné allègue régulièrement pour poser des limites à la souveraineté royale, et dont les Tragiques versifient un passage fondamental, le véritable baptême politique de la monarchie française que constitue ce discours de Charamond qui, avant l’élection du premier roi des Francs, définit comme autant de conditions la mission et les vertus que requiert la fonction royale[8]. Quelques livres sur Henri IV, bien sûr (149, 162). Les historiens antiques sont seulement représentés par Lucius Florus, Jules César (mais les Commentaires étaient autant considérés comme un manuel d’art militaire que comme un livre d’histoire), Tite-Live et bien sûr par Tacite, « mon maistre Tacite »[9], modèle de l’Histoire et référence constante des écrits politiques lorsqu’il s’agit d’éclairer les ressorts de la raison d’Etat et des passions des hommes.

Les livres politiques sont rares, plus rares encore les livres de droit, alors que le Debvoir mutuel affiche des compétences ostensibles en la matière (mais elles sont peut-être de seconde main). La Francogallia d’Hotman, autre référence constante d’Aubigné, représente seule la pensée monarchomaque en l’absence étonnante des Vindiciae contra tyrannos (utilisées aussi dans le Debvoir mutuel) ou du Reveille-matin. Un traité De potes[ate] Regia, le Brutum Fulmen d’Hotman, défendent les monarchies souveraines contre les prétentions de la papauté et de l’Espagne. Comme on peut le constater dans les écrits politiques, face à la théorie bellarmienne du pouvoir indirect du pape dans les affaires temporelles, Aubigné défend la souveraineté absolue des princes et monarques. Souveraineté qu’il critique néanmoins à partir des Vindiciae, de Du Haillan ou de la Francogallia, lorsqu’il veut légitimer un gouvernement mixte ou le droit d’insurrection. Alléguée pour opposer le prince à Rome et prouver en fin de compte que monarchie et catholicisme sont incompatibles, elle est subordonnée à la nation ou aux lois dès lors qu’il s’agit de mettre des bornes aux pouvoirs du prince et de reconnaître certains pouvoirs aux sujets.

L’absence de grands classiques est elle aussi frappante. Non celle de Platon : si le poète du Printemps fait quelques variations sur les airs connus d’un néo-platonisme de cour qui ne requiert ni Platon ni Ficin, la formation intellectuelle d’Aubigné, comme celle de la majorité des écrivains protestants de son époque, est aristotélicienne : sont recensés l’Organon, stratégique pour la polémique théologique, et la Physique. Un recueil d’inscriptions antiques, un commentaire à Martial, attestent de préoccupations encore humanistes. Plaute est là, et Claudien, auquel le premier livre des Tragiques a emprunté quelques dizaines de vers pour la charge contre Catherine de Médicis, mais point d’Horace, de Virgile ou d’Ovide.

Parmi les ouvrages modernes de poésie ou de fiction, pas de Ronsard, ni de Desportes (pour ne rien dire d’amis poitevins de l’importance de Sainte-Marthe ou de Rapin), ni de Malherbe, ni d’Honoré d’Urfé. Les ouvrages de poésie, rares, semblent s’expliquer par les circonstances plus que par les goûts personnels : Aubigné correspondait amicalement avec Claude d’Expilly, président au parlement de Grenoble, et à Genève, la présence de la Geneva de Samuel Certon, poète que par ailleurs il méprise en tant qu’épigone de Du Bartas, va de soi. Il est d’autant plus significatif de rencontrer la pastorale avec La Sampogna de Marino, et l’universel chef-d’œuvre de cette époque, la Seconde partie de don Quixote, un des modèles du Faeneste, et quelques grands succès européens très liés à l’histoire et à la politique, le roman à clef de Barclay l’Argenis, un de ces livres « monarcholâtres » qu’Aubigné pouvait néantmoins suivre et exploiter pour leur hostilité à la Ligue, le Larvina Satyricon de Collardeau et la Pietra del Parangone politico du vénitien d’adoption Boccalini, admirateur d’Henri IV et ennemi de l’Espagne.

Peu d’ouvrages de géographie : les voyages de Van Lischoten et de Beauvau, une description des costumbres de las gentes (6)[10]. Mais le fleuron de la bibliothèque, le grand livre des cartes d’Ortellius offert par testament à Louis Callandrin[11], a été séparé de l’inventaire.

Trois traités d’art militaire (La Prugne, Walhausen, Ufano).

Le nombre d’ouvrages en langues étrangères est relativement élevé. Le livre de Huarte est en italien, comme la Sepmaine de Du Bartas, les Vies de Plutarque en espagnol… C’est peut-être la marque du statut déjà international de Genève, ouverte aussi bien sur la France que sur l’Angleterre[12] ou l’Italie, Venise surtout, et, pour les livres en italien, la conséquence du mariage avec Renée Burlamachi.

Lorsqu’il a quitté la France dans une fuite bien préparée, Aubigné a emporté au moins une partie de ses livres à Genève. Un certain nombre de livres figuraient déjà, avec exactement le même intitulé[13], dans le catalogue de la bibliothèque mise à la disposition des enfants[14].

Enfin, la présence d’un même ouvrage en plusieurs exemplaires s’explique mal.

On remarquera encore qu’un certain nombre de ces livres, probablement imprimés en 1628, 1629 voire en 1630, ont été acquis ou reçus dans l’extrême vieillesse de l’écrivain. Nouvelle confirmation d’une intense activité qui s’est continuée jusqu’à la fin de sa vie.

Quel fut le destin de ces livres ? Le testament indique :

Quant aux livres de mon cabinet, je donne tous les françois et italiens à ma femme, & ceux des autres langues au sieur de la Fosse [Nathan, le fils illégitime qu’Aubigné a reconnu par testament] ; tiré de tout, mon grand livre des cartes, imprimé par Ortellius, duquel je fais don au Sieur Louis Callandrin.[15]

Mais les livres écrits par l’écrivain furent récupérés par Théodore Tronchin en 1633. Il écrit:

M. d'Aubigné m'ayant par son Testament baillé tous ses livres imprimes et a imprimer J'ai trouvé deux exemplaires des histoires j'ay pris celui ou les fautes sont corrigees et laissé à Madame d'Aubigné voyant qu'elle y tenoit celui n'y ayant rien de la main de M. d'Aubigné.

Plus j'ai eu un exemplaire du 2 recueil de ses petites œuvres

plus un ex. de la lettre exhortatoire du Pape

de plus, plus ay eu un ex. de la douceur des afflictions à Madame

plus un ex. de la responce de Michau l'aveugle à Boulenger

plus un ex. de replique de Michau l'aveugle à Boulenger.[16]

Ces livres se trouvent dans l’inventaire. Il recense les livres par format, conformément aux usages de l’époque. Dans le texte courant, les titres sont reproduits tels qu’ils figurent dans l’inventaire ; nous ajoutons seulement les italiques et en majuscules les noms d’auteur. On trouvera en note les titres originaux.

Certains écarts entre les titres en note et ceux de l’inventaire s’expliquent par le fait que souvent les titres étaient écrits à la plume et en abrégé sur la tranche des volumes. De même, la variation entre des formats proches (in 12° et in 8° ) n’est pas nécessairement significative.

haut de page 

Archives de Genève, Fonds juris civilis, F 1630-1631,

n° 254, f° 48 r°.

S’ensuit l’ynventaire des livres trouvez dans le cabinet dudit seigneur d’Aubigné, appres

le decedé d’iceluy

1 Bellarmini tomus tertius in folio[17]

2 Index Thuani in folio[18]

3 Las vidas de Plutharco folio[19]

4 Instructions militaires de la Prucgne, folio[20]

5 Quintiliani opera in folio

6 Poemes d'Expilli folio[21]

7 Thuani continuatio folio[22]

8 Bibliotheca studii Theologici folio[23]

9 Biblia Graeca folio

10 Histoire du Sieur d'Aubigné, fol

11 Inscriptiones Antiq. folio, doré[24]

12 Calepini dictionarium fol.[25]

13 Lexicon Constantini, fol[26]

14 Historiae Thuanitomi duo, fol

15 Histoire du Sr d'Aubigné, fol.

16 Crelliusin Anal. post. fol.[27]

17 Mornaeus de Eucharist. fol.[28]

18 Juellus adversus hardingum, folio[29]

19 Histoire du Haillan, folio[30]

20 Bertram. Grammatic. haebr.et aram. folio[31]

21 Artillerie de Elfano. fol.[32]

22 De traditionibus [f° 48 v°]Apostolicis folio[33]

23 L’art milit. d'Inf. de Valhausen folio,[34]

24 Navigation de Linscot folio[35]

25 Valer Maximus fol.[36]

26 Relation d'Antonio Perez quarto[37]

27 Fidelité Òdes trad. de Gen quarto[38]

28 Catalogus test. Verit. quarto[39]

29 Coll. e omnib. In Phys Aristotelis quarto[40]

30 Response à l'Evesque d'Evreux[41]

31 Analysis Physica quarto[42]

32 fidel. destrad. de Gen quarto[43]

33 Hist. gele des troubles soubz Henri 4 et Louys 13 quarto[44]

34 Hist. Rhetica. quarto[45]

35 Petr. Lomb. sentent. quarto[46]

36 Hie. animadvers. in Martialem qto [47]

37 Plaidoyez d'Expilli folio[48]

38 J. Lipsi Var.lect. quarto[49]

39 Biblia lat. Vulg cum fig quarto[50]

40 Sententiae hebraicae quarto[51]

41 Certonis Geneva quarto[52]

42 Ignat. Epist. quarto[53]

43 Testam Graec. quarto[54]

44 Aristotelis Organonquarto

45 J. Lips. antiq. lect. quarto[55]

46 historia fra il papae i Venetiani quarto[56]

47 Sententia [f° 49 r°]In Barnevelt 4°[57]

48 Schoppii consilium Regi Regium 4°[58]

49 De potest. Regia 4° [59]

50 Tertullad nation. 4°[60]

51 Roma Irreconciliabilis 4°[61]

52 Exhortatio ad Caesarem 4°[62]

53 Relation de Beauvau 4°[63]

54 Histoire de la Mappemonde Pap. 4°[64]

55 Plautii Comed. 4°

56 Histoire du concile de Trente 4° [65]

57 Panegiriq au Roy 4° [66]

58 Le fou des femmes4° [67]

59 Inscript. vetustae folio[68]

60 Chroniq. Scandal. 4° [69]

61 Distinct. Castagn folio [70]

62 Secreta Princ. Anhalt 4°[71]

63 Index Expurgat.4°[72]

64 Trelcatii loci commun. 16°[73]

65 Fr. Fabritius de motib. gallicis 8°[74]

66 Vindex veritatis 8° [75]

67 Inventaire des fautes du Sr duplessis 8°[76]

68 La prudence chrestienne 8° [77]

69 La grand guide des Curez 8°[78]

70 Juniusin Bellarm 8°[79]

71 Belli tomus secundus 8° [80]

72 Le dictionnaire des Rimes 8°[81]

73 Iun. In Bellarm8°[82]

74 Introductio In artem Jesuiticam 8°[83] [f° 49 v°]

75 Bell. tomi I controversia sa 8 °

76 Bellarm. de Indulg 8°

77 Memoires d'estat 8°[84]

78 La Cité de Montelimar 4°[85]

79 Tomi I controversia 3 Bellarmini 8°

80 Lectii Praescriptiones Theol. 8° [86]

81 Julius florus 8°[87]

82 Malleus haereticorum 8° [88]

83 Triomphe de l'Eglise soubz la croix, 8°[89]

84 La mappemondo (sic) 8°[90]

85 Memoires de Guienne 1621 et 1622 8°[91]

86 Essamina de gli Ingegni 8°[92]

87 Polychreston 8°[93]

88 Deffense de lEs[?][94]

89 Isocrates opera 8°

90 In Johannem 8°[95]

91 Sibrand. lub de papa rom 8° [96]

92 Seconde partie de don Quixot 8°[97]

93 Traicté des ridicul 8° [98]

94 Responsio ad Calvinum et Bezam 8°[99]

95 Calvin sur l'Epistr. aux hebrieux 8° [100]

96 Observationes historico poli 8°[101]

97 Iunnius in Bellarm. 8°[102]

98 Confutatio Brentii 8°[103]

99 Iunnius in Bellarm 8°[104]

100 Deuxiesme tome de la rebellion 8° [105]

101 LutherusIn Genesin 8°[106]

102 Psalmi Carmina Graec. et Lat. 8° [107]

103 Merc. Gallobelg. 8°[108]

104 Lotichii carmina 8° [f° 50 r°][109]

105 Epitome di Guichardino 8°[110]

106 Conversion d'Eleazar Charles 8°[111]

107 Comment. di Julio Caes 8°[112]

108 histoire de Portugal 8°[113]

109 Barclaii Argenis 8°[114]

110 Inst. Calv. 8°[115]

111 Instructions de Boivin 8°[116]

112 Observatio de disput 8°[117]

113 Psalmi Bezae et Buchan 8° [118]

114 Sleidanus de statu rel 8° [119]

115 Larvina Satyricon 8° [120]

116 Dialogue entre le Maheustre et le manant 8°[121]

117 Histoire de Montauban 8°[122]

118 Pietra del Parangone politico 8°[123]

119 Hotomanni francogallia 8°[124]

120 Ducatius de Imagine Dei in 8° [125]

121 Alanus contra valdenses 8°[126]

122 Brutum fulmen 8° [127]

123 La croix arboree 8°[128]

124 Meditation du porte faix 8°[129]

125 Traitté des sacremens 8° [130]

126 Cotton plagiaire 8°[131]

127 Erasmi Ecclesiastes 8°[132]

128 Refutation de Sponde 8° [133]

129 Bibliorum Graecolat. tomus alter 8° [134]

130 Succintz adversaires 8° [135]

131 La sapience du Roy 8° [136]

132 II Second Recueil du Sieur d'Aubigné 8°[137]

133 Dialogue entre le mah et le manant 8° [138]

134 In Brentium 8° [50 v°][139]

135 Imposture d'Impieté 8°[140]

136 Triumphe des Anges de lumiere 8°[141]

137 Conversion d'Eleazar Charles 8°[142]

138 Sentent. Melanchton 8° [143]

139 Sidb.Lub. de dogmat. Christianis 8° [144]

140 Hierusal. et Rome au secours de Gen. 8° [145]

141 Considerations de Dan. Chamier 8° [146]

142 Henri Magnus 8°[147]

143 Bell 2 Tomi controversia 4a

144 Proffict des chastimentz 8°[148]

145 Disputat Rob Bellarmi 8°

146 2 Tomi 4.3. controversia Bell. 8°

147 Apocryphi gr lat 8°

148 Las costumbres de las Ge[n]tes 8°[149]

149 Elucidario poetico 8° [150]

150 Representatio pacis generalis 8°[151]

151 Advis sur un concile 8° [152]

152 Scogli del Christiano 8° [153]

153 Discours chrestien8° [154]

154 25 Salmi di David 8°[155]

155 Massacres de Valteline 8° [156]

156 Sermons sur Esaye 8° [157]

157 IIII. Massacres de Valteline in 16°

158 Memoires de Comines in 16.

159 Ladivina settimana 16[158]

160 Jo. Serrani Psalmi 16[159]

161 Corn. Taciti opera 16

162 Un livre Italien in 16

163 Response de Michau 8°[160]

164 Resplicque [f° 51 r°] de Michau 8

165 Recueil d'histoire de l’an 1575 et 1576 8°[161]

166 Meditations Girardi 16°[162]

167 Commentaires de Caesar in 16

168 Dos trattados 16[163]

169 T. Livii hist. duob. tomis 16

170 Val. Max. 16

171 In 7 Psalmos 16[164]

172 Claudianus 16

173 Scthomiliae 16

174 Practique de la Religion Chrestienne 16[165]

175 Alethophile16[166]

176 Hercules tuam fidem16[167]

177 Agapetus16[168]

178 La Sampogna 16[169]

179 Lettre du pape au Roy 16[170]

180 Desroute de la chasse du loup cervier 16[171]

181 Dialogi sacri 8°[172]

182 Cantiques 8°

183 Consolation à M. Pictet 4°[173]

184 Bibliotheca nova Tigur 4°[174]

185 II douceur des Affl. 4°[175]

186 Lettres du Prince de Condé et de Mr de Rohan 8°[176]

187 Ευανγελια 8°

188 Geneva Certonis 8°[177]

189 Δημόσθενης 4°

190 Disticha Catonis 8

191 Lettre du Pape au Roy 8° en blancq[178]

192 Tab. Murmelii 8°[179]

193 La bataille de Pontharra 4°[180]

194 Justa anniversaria 4°[181]

195 Le mystere de piete 8°[182]

196 Remedes chymiques 4°[183]

197 Narratio de Apollonio Tyrio 4°[184] [f° 51 r°]

198 Voix du peuple 8° [185]

199 Siege de Montauban 8°[186]

200 Guerre entre le Roy et le duc 8°[187]

201 Scena Europaea 8°[188]

202 Expeditio Valtelinea 4°[189]

203 Conversion d'Eleazar Charles 8°[190]

204 Lachrym. haidel.4°[191]

205 De curiositate 16[192]

206 Theses multiplices.

haut de page 




Anonymes et non identifiés

A  -  B  -  C  -  D  -  E

F  -  G  -  H  -  I  - J-L

M-N   -   O-P   -   Q-R

S   -   T   -   U-W











































Anonymes et non identifiés

A  -  B  -  C  -  D  -  E

F  -  G  -  H  -  I  - J-L

M-N   -   O-P   -   Q-R

S   -   T   -   U-W



















































Anonymes et non identifiés

A  -  B  -  C  -  D  -  E

F  -  G  -  H  -  I  - J-L

M-N   -   O-P   -   Q-R

S   -   T   -   U-W
























































Anonymes et non identifiés

A  -  B  -  C  -  D  -  E

F  -  G  -  H  -  I  - J-L

M-N   -   O-P   -   Q-R

S   -   T   -   U-W























































Anonymes et non identifiés

A  -  B  -  C  -  D  -  E

F  -  G  -  H  -  I  - J-L

M-N   -   O-P   -   Q-R

S   -   T   -   U-W























































Anonymes et non identifiés

A  -  B  -  C  -  D  -  E

F  -  G  -  H  -  I  - J-L

M-N   -   O-P   -   Q-R

S   -   T   -   U-W
































Anonymes et non identifiés

A  -  B  -  C  -  D  -  E

F  -  G  -  H  -  I  - J-L

M-N   -   O-P   -   Q-R

S   -   T   -   U-W



































Anonymes et non identifiés

A  -  B  -  C  -  D  -  E

F  -  G  -  H  -  I  - J-L

M-N   -   O-P   -   Q-R

S   -   T   -   U-W
















































Anonymes et non identifiés

A  -  B  -  C  -  D  -  E

F  -  G  -  H  -  I  - J-L

M-N   -   O-P   -   Q-R

S   -   T   -   U-W














































Anonymes et non identifiés

A  -  B  -  C  -  D  -  E

F  -  G  -  H  -  I  - J-L

M-N   -   O-P   -   Q-R

S   -   T   -   U-W







































Anonymes et non identifiés

A  -&nbsnbsp; B  -  C  -  D  -  E

F  -  G  -  H  -  I  - J-L

M-N   -   O-P   -   Q-R

S   -   T   -   U-W







Table alphabétique

Les numéros correspondent aux items de l’inventaire

CLASSEMENT PAR ORDRE ALPHABÉTIQUE

ANONYMES OU NON IDENTIFIÉS

Albinius In Johannem in 8°. 90

Analysis Physica 31

Bref discours de la guerre [...] entre le Roy de France et le Duc de Savoye 200

Cantiques 82

Deffense de l’Es[?] 88

De potestate Regia 49

Discours chrestien 153

Expeditio Valtelinaea, auspiciis Ludovici Justi 202

Le fou des femmes 58

Hie. animadvers. in Martialem 36

Histoire particulière des plus mémorables choses qui se sont passées au siége de Montauban 117

Historia Rhetica 34

Imposture d'Impieté 135

In 7 Psalmos 71

Index expurgatorium 63

In Johannem 90

La croix arboree 123

La sapience du Roy, 131

Las costumbres de las Ge[n]tes 148

Lettre du pape au Roy 179, 191

Lettre de Monsieur le Prince [de Condé] à Monsieur de Rohan…, avec la responce de Monsieur de Rohan 186

Un livre Italien 52

Malleus haereticorum 82

Meditation du porte faix 124

Memoires des choses passées en Guyenne ès années 1621 et 1622 85

Memoires d'Estat 77

Mercuri Gallobelgici 103

Narratio eorum quae contigerunt Apollonio Tyrio 97

Panegirique au Roy 57

Practique de la Religion Chrestienne 74

Raccolta degli scritti usciti fuori in istampa , e scritti a mano,

nella causa del P. Paolo V. co' signori Venetiani 46

Recueil d'histoire de l’an 1575 et 1576 65

Remèdes chimiques pour guérir les maladies d’Allemagne.

Tournez de l’Alleman 196

Repraesentatio pacis generalis 150

Sanctae homiliae 73

La sapience du Roy 131

Sententia adversus Ioannem ab Oldenbarnevelt 47

Sententiae hebraicae 40

Sermons sur Esaye 56

Siege de Montauban (voir Histoire particuliere) 99

Theses multiplices 206

Traicté des ridicul. 93

Traitté des sacremens 125

Triumphe des Anges de lumiere 136

Voix du peuple où sont les secrets d’Espagne & Preparatifs du grand parti. 198

Agapetus, Le diacre, 177

Alain de Lille

Opus adversus haereticos et Valdenses, qui postea Albigenses dicti 121

Apollonius de Tyr

Voir Narratio 97

Aristote

Coll. e omnib. In Phys Aristoteli 20

Organon 44

Aubigne, Agrippa d’,

De la douceur des afflictions 185

Histoire du sieur d’Aubigné in f°. 10, 15

Response de Michau l’aveugle 63

Resplicque de Michau 64

Second Recueil du Sieur d'Aubigné 132

Barclay, John,

Argenis 109

Baudoin, François,

Responsio ad Calvinum et Bezam 94

Beauveau, Henri Bon de ;

Relation journalière du voyage de Levant 53

Bellarmin, Robert

Controversiae, Disputationes 79, 143, 145, 146

De Indulgentiis et jubileo libri duo 76

Bertram, Bonaventure Corneille,

Comparatio grammaticae hebraicae et aramicae… 20

Beze, Théodore de,

Ad Domini Joannis Brentii Argumenta, quibus carnis Christi

omnipræsentiam nititur confirmare, Theodori Bezæ Vezelii

placidum et modestum Responsum 134

[Voir BIBLE, Psalmi]

BIBLE

Biblia Graeca in f°. 9

Vulgate 39

Bibliorum Graecolat. tomus alter 129

Psalmi Carmina Graece et latine 102

Psalmorum Davidis paraphrasis poetica nunc primum edita, authore

Georgio Buchanano, [...] Eiudem Davidis Psalmi aliquot a Th. B. V.

versi. 113

Psalmorum Davidis aliquot metaphrasis graeca, Joannis Serrani,

adjuncta e regione paraphrasi latina G. Buchanani. 159

Venticinque salmi di David (voir Diodati) 154

Nouveau Testament (grec) 43

Ευανγελια 187

Apocryphi gra lat 147

Blondel, Moïse,

Jerusalem et Rome au secours de Genève. C’est à dire, Traité des livres Apocryphes 140

Boccalini, Trajano,

Pietra del Parangone politico tratta dan monte Parnasso, 118

Bouteroue, Denys,

Le mystere de pieté ou sermon sur les paroles de l’Apostre S. Paul 195

Boyvin du Villars, François de,

Instructions sur les affaires d’estat de la guerre 111

Buchanan, Georges,

[Voir BIBLE / Psalmi et J. de SERRES]

Calepino, Ambrogio, 12

Dictionarium 12

Calvin, Jean,

Commentaire… sur l’Epistre aux Hebrieux 95

Institution de la religoin chrestienne 110

Supplex exhortatio ad. invictissimum

Caesarem Carolum Quintum 52

Caselius Joannes,

Plutarchi De curiositate libellus, Ioan. Caselio interprete. 205

Castellion, Sébastien

Dialogi 181

Caton

Disticha Catonis 190

Caussin, Nicolas,

Voir Richeome

Certon, Samuel,

Geneva 41, 188

Cervantes, Miguel de,

Seconde partie de l' histoire de l'ingenieux, et redoutable Chevalier, Don-Quichot de la Manche 92

Charles, Eléazar,

Déclaration d’Eléazar Charles, d’Avignon, [...] touchant sa conversion faite en l’Eglise reformée de Grenoble 107, 137, 203

Chamier, Daniel,

Considerations sur les advertissements de A. Porsan, 141

Chasteigner de La Rochepozay, Henri-Louis,

Celebriorum distinctionum … synopsis 61

Claudien    172

Collardeau, Jullien III,

Larvina satyricon in chorearum lascivias et personata tripudia, 115

Commynes, Philippe de

Memoires 158

Constantinus Robert

Lexicon graecolatinum 13

Crellius, Fortunatus,

In posteriora Aristotelis analytica commentarii, 16

Analysis Physica. 31

Crespin Jean

Bibliotheca studii theologici 8

Crome, Pierre,

Dialogues entre le Maheustre et le manant 116, 133

Demosthene

Δημόσθενης 189

Diodati, Giovanni

Venticinque salmi di David 154

Dominis Marc-Antoine de,

Scogli del christiano naufragio, quali va scoprendo

la santa Chiesa di Christo 152

Drelincourt, Charles,

Triomphe de l'Eglise soubz la croix 83

Du Bartas, Guillaume Salluste,

La divina settimana (trad. Ferrante) 159

Du Haillan, Bernard de Girard, sieur du

Histoire de France 19

Du Jon, François ,

Animadversiones in Roberti Bellarmini controversiam (2 vol)70, 73, 97, 99, 102

Erasme, Didier,

Ecclesiastae sive de ratione concionandi libri quatuor 127

Expilly, Claude,

La Bataille de Pontcharra et journée de Sal-Bertrand,

gagnées par d'Esdiguières 193

Plaidoyez 37

Poemes 6

Fabricius, Franciscus,

De motibus gallicis relatio 65

Flacius Illyricus, Mathias Francowitz

Voir Goulart

Fronton du duc

Inventaire des fautes du Sieur Duplessis 67

Gherard, Johann,

Quinquaginta meditationes sacrae ad veram pietatem excitandam 156

Goulart, Simon,

Catalogus testium veritatis (voir Flacius Illyricus) 28

Histoire de Portugal (voir osorius) 108

Gruter, Janus,

Inscriptiones antiquae totius orbis romani 11

Guichardin, François,

Voir Sansovino

Hall, Joseph,

Roma Irreconciabili 51

Hamelmann, Hermann,

De traditionibus Apostolicis 22

Heinsius, Daniel,

Hercules tuam fidem, sive Munsterus hypobolimaeus, id est Satyra Menippea de vita, origine, moribus Gasperis Schioppii 176

Herauld, Didier, 36

Animadversiones ad lib. XII epigr. M. Val. Martialis

Hosius, Stanislaus,

Confutatio prolegomenon Brentii 98

Hotman, François

Brutum fulmen Pape Sixti V adversus Enricum… regem Navarrae, 122

Francogallia 119

Huarte de San Juan,

Essamina degl’ingegni degli huomini 86

Ignace d’Antioche

Epistulae 42

Isocrate

Opera 89

Jewell, John (Juellus)

Adversus Hardingum 18

Jocher Wilhelm,

Secreta principis Anhaltini cancellari 62

Jules Cesar,

Commentari di C. Giulio Cesare, da M. Francesco Baldelli 107

Commentaires 167

Julius Florus (Lucius Florus?) 81

La Noue, Odet de,

Dictionnaire des rimes 72

La Primaudaye, Pierre de,

Advis sur la nécessité et forme d’un S. Concile

pour l’union des Eglises chrestiennes 151

La Prugne, Jérémie de Billon, sieur de

Instructions militaires, divisées en six livres

La Ruelle, Charles de, 4

Succintz adversaires [...] contre l'histoire et professeurs d'icelle, 130

Laurent, Gaspart,

De Disputationibus in controversiis de religione : observatio

ex veterum scriptis desumta, 112

Laurent, AURENT Jacob,

Consolation à M. Pictet, 183

Le Clerc, David

Lacrumae haidelbergenses 204

Lect, Jacques,

Praescriptiones Theologicarum libri 180

Le Duchat, Timothée,

De Imagine Dei in homine, sive de Natura hominis integra et corrupta 120

Lerm, Gabriel de,

Introductio In artem Jesuiticam 74

Linschoten Jan Huygen Va

Histoire de la navigation 24

Lipse Juste

Variarum lectionum 38

Antiquarum lectioneum commentarium 45

Lotich, Peter,

Carmina 104

Lubbert, Sibrand,

De principiis Christianorum dogmatum libri VII. 139

De Papa romano libri decem 91

Luther, Martin,

In Genesin 101

Malingre, Claude de,

Histoire de la rebellion excitee en France par les rebelles de la religion

prétenduë reformée…en les années 1620, 21 et 22,

Deuxiesme tome 100

Marino, Giambattista,

La Sampogna 178

Matthieu, Pierre,

Histoire generale des derniers troubles 33

Melanchthon, Philippe,

Sententiae 138

Milhard, Pierre,

La Grande guide des curez, vicaires et confesseurs, 69

Morisot, Claude-Barthélemy,

Alitophili Veritatis lacrymae, sive Euphormionis lusini continuatio 175

Henri Magnus 142

Mornay, Philippe Duplessis (Mornaeus)

De Eucharistia 17

Responce du sieur du Plessis à l’escrit publié par le sieur évesque d’Evreux, 30

Murmellius, Johannes,

In artis componendorum versuum rudimenta… tabulae 192

Osorius,

Histoire de Portugal, 108

Perez, Antonio,26

Relaciones 26

Peutinger, Conrad,

Inscriptiones vetustae romanae et earum fragmenta 59

Pontaymeri, Alexandre de

La Cité de Montelimar 78

Piccart, Michael,

Observationes historico-politicae 96

Pierre Lombard

Sententiae 35

Plaute

Comedies (en français ou en latin) 55

Plutarque

De Curiositate (voiur Caselius)

Las vidas 3

Quintilien,

Opera, 5

Renaudot,Theophraste,

Description d'un médicament appelé « Polychreston » 87

Richeome, Louis

Justa anniversaria Henrico magno, seu consolatio ad reginam Galliae

ex gallico R. P. Richeomii, (trad. latine de N. Caussin) 194

Roye, Jean de,

Histoire de Louys unziesme [...] Autrement dicte la Chronique

Scandaleuse, 60

Sainte-Marthe Abel Ier de

Expeditio Valtelinaea, auspiciis Ludovici Justi, regis christianissimi,

suscepta 202

Sansovino, Francesc

Dell' Epitome dell' Historia d'Italia 105

Sarpi, Paolo,

Histoire du concile de Trente 56

Scioppius (Schopp Gaspar, dit)

Consilium Regium 48

Serres, Jean de,

Voir Bible, Psalmorum Davidis aliquot metaphrasis graeca,

Joannis Serrani 160

Sleidan, Jean;

De statu religionis et reipublicae 114

Tacite

Opera 161

Taylor, Thomas,

La prudence chrestienne 68

Tertullien

Ad nationes 50

Tholoze, Raymond,

Refutation des sophisteries de Henri et Jean de Sponde 128

Thomson, George,

Desroute de la chasse du loup cervier 180

Vindex veritatis, adversus Justum Lipsium libri duo 66

Thou, Jacques-Auguste de

Historiae Thuani tomi duo, in f°. 14

Index Thuani 2

Thuani continuatio 7

Tite Live

Historiae 169

Torrentinus, Hermann

Elucidario poetico, nel quale sono contenute le historie, fauole, isole,

regioni, citta,fiumi, & i monti piu famosi 149

Trelcat, Lucas (fils),

Scholastica et methodica locorum communium S. theologiae

institutio 64

Trento, Jean-Baptiste

Histoire de la Mappemonde Papistique 54

La Mappemonde 84

Turretin, Benedict,

Recheute du Jesuite Plagiaire, ou examen des Dialogues que P. Coton

a opposés pour replique à la fidelité des traductions de la S. Bible

faites à Geneve. 126

Defense de la fidélité des traductions de la S. Bible faites à Genève 27, 32

Proffict des chastimentz ou sept sermons 144

Ufano, Diego

Artillerie, c’est à dire Vraye instruction de l’artillerie 21

Ulrich, Johan Heinrich

Bibliotheca nova Tigurinorum publico-privata 85

Valera, Cypriano de,

Dos tratados, el primero es del papa y de su autoridad, [...]

el segundo es de la missa, 168

Valere Maxime,

Factorum dictorumque memorabilium libri 25, 170

Vignolles La Hire, Bertrand de

Memoires des choses passées en Guyenne , 85

Von Rusdorf, Johan Joachim,

Scena Europaea 201

Wallhausen, Johann Jacobi Von,

L’art militaire pour l’infanterie, 23

Waser, Kaspar,

Véritable description du cruel massacre des évangéliques 155, 157


haut de page 


[1] Les numéros renvoient à la transcription par ordre alphabétique.

[2] Voir notre introduction à La Responce de Michau l’aveugle, Paris, Champion, 1996, p. xxi-xxv. Mais c’est Zabarella, absent de l’inventaire, qu’il suit pour la pratique du syllogisme dans cette polémique.

[3] Voir id., p. xxvii et xxix.

[4] Vie, p. 143.

[5] Ed. princeps, 1587.

[6] Voir notamment la Préface et les livres IV v. 73-6 (les Vaudois, origine de la Réforme) et V, v. 699-700.

[7] Dans une lettre au doge inédite, à paraître dans les Ecrits politiques, Champion, 2004 ou 2005.

[8] Voir Tragiques II, 499-524 et la note, éd. Champion p. 372.

[9] Histoire universelle, éd. Thierry, I-XI, Genève, Droz, 1981-2000, VII, p. 42 (abrégé en H.U.).

[10] Mais on sait que le testament a séparé de la bibliothèque le livre des cartes d’Ortellius.

[11] Voir plus bas. En 1627, un exemplaire de ce livre est estimé à 25 tallers, alors que le Thesaurus linguae graecae d’Estienne en cinq volumes et que la Bible polyglotte d’Anvers sont respectivement estimés à 15 et 9 tallers (lettre citée par L.-C Jones, Simon Goulart, Genève, Paris, Champion, p. 431).

[12] Représentée ici par des ouvrages de polémique religieuse (Jewell, Hall) ou de spiritualité.

[13] Ce qui prouve que les auteurs du catalogue copient l’inscription sur la reliure.

[14] T 160, 1. Les notices de l’inventaire ne se fondent pas sur le titre exact du livre tel que le donne la page de titre, mais sur le titre gravé ou apposé à la plume sur la reliure.

[15] R&C I, p. 123.

[16] Archives Tronchin, 151, f° 16 v°, autographe de Th. Tronchin.

[17] Le cardinal jésuite Robert Bellarmin, tête intellectuelle du catholicisme romain, et dont la somme sur les controverses fait autorité dans le monde catholique, est très représenté : un volume in f° des controverses, 8 volumes in 8°.

[18] Pas d’édition antérieure à 1634 du Nominum propriorum virorum, mulierum…quae in… Thuani Historiis leguntur index de Jacques Dupuy (Genève, Pierre Aubert, 1634, in 4°), index conçu pour les Historiae de Jacques-Auguste de Thou. Les éditions de l’Hemerologium ex Jacobi-Augusti Thuani historiarum operibus confectum, ut compendium eorumdem sit atque index, a Joh. Fabricio, Neapoli Nemetum, C. Vetterus, 1617, sont in-12. Les Historiae de Thou sont le monument historique des guerres de religion en France, une des sources majeures de l’Histoire universelle. Aubigné se situe par rapport à lui dans sa préface.

[19] Sans doute la traduction de Juan Castro de Salinas, Cologne et Anvers, 1562, rééditée en 1582.

[20] Jérémie de Billon, sieur de La Prugne, Instructions militaires, divisées en six livres, Lyon, Barthélemy Ancelin, in f°.

[21] Claude Expilly, juriste, conseiller d’état, Président du Parlement de Grenoble jusqu’en 1629. Aubigné a entretenu une correspondance avec lui (voir la notice de Fragonard, Correspondance, p. 1546-1547). Les deux éditions des Poèmes (Paris, Abel L’Angellier, 1596, et Grenoble, Pierre Verdier, 1624) sont in 4°.

[22] La dernière partie du grand œuvre de Jacques-Auguste de Thou, qui ne dépasse pas l’année 1607. La continuation a été publiée en 1620 par Dupuy et Rigaut à Genève chez Pierre de la Rovière, in f°.

[23] La compilation publiée par Jean Crespin, Bibliotheca studii theologici ex plerisque doctorum prisci seculi monumentis collecta, ex D. Aurelii Augustini libris in epitomen ac locorum communium ordinem distributis, II. D. Eusebii Hieronynimi operibus ex serie tomorum in compendium redactis, III. sententiis et dictis orthodoxorum aliorum patrum... (edidit J. Crispinus), Genève, 1565, ou s.l., apud P. Santandreum, 1591, in f°.

[24] Probablement Janus Gruter, Inscriptiones antiquae totius orbis romani , Heidelberg, 1616, in f°.

[25] Le grand dictionnaire d’Ambrogio Calepino. D’abord seulement latin, l’auteur y a ensuite ajouté l’hébreu, le grec et l’italien, puis d’autres langues l’ont enrichi au fil des rééditions.

[26] Robert Constantinus, Lexicon graecolatinum, nombreuses rééditions in f° à Genève, 1562 (Crespin), 1592 1607 (héritiers d’E. Vignon et J. Stoer).

[27] Le livre figure déjà dans le Catalogus librorum meorum du volume T 160. Fortunatus Crellius (théologien du Palatinat), In posteriora Aristotelis analytica commentarii, Neustadt, W. Harnisch, 1584. Un ouvrage caractéristique de l’importance de la logique dans la polémique théologique. Le commentaire de Crellius à la logique d’Arisote a précisément pour but d’armer intellectuellement la réforme. Voir https://scholasticon.msh-lse.fr/Database/Scholastiques_fr.php?ID=1702.

[28] Philippe de Mornay, De Sacra Eucharistia, in quatuor libros distinctum opus, Hanovre, apud Claudium Marnium & hæredes Ioannis Aubrii, in f°, traduction latine du traité De l’institution… du sainct sacrement de l’Eucharistie (La Rochelle, 1598) qui a été en 1600 au centre de la controverse entre l’auteur et Du Perron, controverse à laquelle Aubigné dit avoir participé.

[29] John Jewell (évêque de Salisbury), Adversus Thomam Hardingum, in quo viginti septem quastiones et Scripturis et omnium consiliorum ac Patrum monimentis… disceptantur atque explicantur…Ed. princeps à Londres, 1578. Une édition in folio à Genève, apud P. Sanctandreanum, en 1585. La traduction en latin a été faite par William Whitaker, théologien évoqué dans Sa vie à ses enfants (p. 143).

[30] Bernard de Girard, sieur du Haillan, L’Histoire de France, nombreuses éditions à partir de 1576, référence capitale pour Aubigné, qui le versifie dans les Tragiques, et l’invoque dans le poème comme dans ses écrits politiques (voir les index des Tragiques et des Écrits politiques, Garnier, 2020), même s’il lui reproche d’avoir édulcoré ses thèses au fil de ses rééditions. Il en retient le caractère originellement électif de la monarchie, et les conditions et exigences fixées au monarque.

[31] Bonaventure Corneille Bertram, coordinateur de la révision de la Bible de Genève de 1588, Comparatio grammaticae hebraicae et aramicae atque adeo dialectorum aramicarum inter se…, Genève, E. Vignon, 1574, in 4°.

[32] Diego Ufano, Artillerie, c’est à dire Vraye instruction de l’artillerieFranckfort 1614, Zutphen 1621, Rouen 1628… , in f°. Ufano est un capitaine d’artillerie qui a combattu en Flandres et en France en 1596-1597.

[33] Hermann Hamelmann, De Traditionibus apostolicis et tacitis partes tres…, Bâle, sumptibus H. Fierabent, 1568, in f°.

[34] Johann Jacobi von Wallhausen, L’art militaire pour l’infanterie…, Franeker, imp. de U. Balck, s.d. (1615).

[35] Jan Huygen Van Linschoten, Itinerario, trad. française Histoire de la navigation de Jean Hugues de Linscotet de son voyage ès Indes orientales…, Amsterdam, H. Laurent ou T. Pierre, 1610. Marin qui a navigué poiur les Portugais dans le Pacifique et l’Océan indien.

[36] Valere Maxime, Factorum dictorumque memorabilium libri… Si les éditions in 12 et in 16 du livre de cet historien du Ier siècle ne sont pas rares, une édition in f° point trop ancienne est moins fréquente (Venise, 1565).

[37] Antonio Pérez, Las obras y relaciones de Ant. Perez secretario de estado, que fue del Rey de Espãna Don Phelippe II deste nombre...(Paris, s.n., 1598)(éd. princ. : Pedaços de historia, o Relaçiones assy llamadas por sus auctores los peregrinos… Leon, s.d.). Editions françaises in 8° et in 4°. Sur ce personnage, voir HU VIII, p. 334 sq. Ce ministre de Philippe II a été arrêté après qu’un secrétaire de Don Juan d’Autriche qu’il avait fait assassiner pour pour complot a été inocenté. Il s’est enfui en Aragon, où une nouvelle arrestation a provoqué un conflit militaire entre la couronne d’Aragon et Philippe II. Il s’enduit à Paris et publie ce pamphlet contre la cour de Philippe II qui appartient à la littérature anti-espagnole qu’exploitent les protestants.

[38] Benedict Turretin, Defense de la fidélité des traductions de la S. Bible faites à Genève, opposée au livre de Pierre Coton… intituté Genève plagiaire, par, Genève, P. et J. Chouët, éd. in 4° en 1618 et 1619. Réplique à Pierre Cotton, Geneve plagiaire, ou Vérification des dépravations de la parole de Dieu qui se trouvent ès Bibles de Genève, par Pierre Coton, Paris, 1618. Turretin est le beau-fils d’un proche d’Aubigné à Genève, Horace Micheli.

[39] Le recueil de Simon Goulart d’après Matthias Flacius, Lyon, A. Candidus, 1597, 2 tomes en un vol. in 4°. Les autres éditions de Flacius Illyricus sont in f° ou in 8°. L’ouvrage recense, comme le dit le titre, tous ceux qui se sont opposés au pape avant la réforme protestante (qui ante nostram aetatem reclamaraunt Papae), et en qui les protestants voient des prédécesseurs. On notera cependant l’absence étonnante dans la bibliothèque de l’Histoire des martyrs, continuation par Goulart de la compilation de Crespin, qui a été utilisée pour l’HU comme pour les Tragiques.

[40] Divers ouvrages de commentaires de la Physique d’Aristote peuvent correspondre à cet item : les commentaires de Crellius, côté protestant, ou le commentaire très diffusé du jésuite Francisco de Toledo.

[41] Mornay, Responce du sieur du Plessis à l’escrit publié par le sieur évesque d’Evreux, s.l., 1600 : une plaquette en réponse à Sommation du sieur du Plessis, à Mr. l’evesque d’Evreux, avec la réponse dudit sieur Evesque. Mornay avait fait un courrier à Du Perron, qui l’a publié en le transformant en défi public. Ces plaquettes sur l’authenticité des citations de Mornay dans son traité sur l’eucharistie (voir item 17) ont été publiées en mars 1600 avant la conférence de Fontainebleau (4 mai).

[42] Lecture conjecturale. L’Analysis physica, sive Fortunati Crellii in octo acroamaticos Aristotelis libros… (Neostad, 1601).

[43] Voir le n° 27.

[44] Pierre Matthieu, Histoire generale des derniers troubles arrivez en France sous les règnes des roys… Henry III, Henry IIII et Louis XIII, Paris, Jean Petit-pas, 1622, in 4°. Un livre qui a été utilisé pour l’HU.

[45] Soit Chronicum Rhaetiae: seu Historia in Alpinae confoederatae Rhaetiae: vbi eius verus situs, politia, bella, & alia memorabilia accuratissime ad annum 1617. usque describuntur. Authore Fortunato Sprechero a Berneck, typis Johan. Jacobi Genathii, 1622 (Basileae : excudebat Ioan. Iacobus Genathius, 1617), 4°, soit l’Historia motuum et bellorum postremis hisce annis in Rhaetia excitatorum et gestorum, auspiciis vero christianissimi Galliarum regis, Ludovici XIII, Serenissimae Reip. Venetae et... item ducis Sabaudiae, Caroli Emanuelis, confectorum, authore Fortunato Sprechero..., Coloniae Allobrogum, p. Chouet, 1629, in 4°. La vallée de La Valteline préoccupe beaucoup Aubigné depuis le massacre de juillet 1620, et il a tenté de monter une expédition militaire pour Venise. Voir Ecrits politiques.

[46] Pierre Lombard. Ce fondement de la philosophie scolastique est critiqué par les calvinistes pour la théorie de la transsubstantiation, mais reste très utilisé, comme en témoignent dans les Tragiques les lieux communs scolastiques de Jugement.

[47] Peut-être M. Valerii Martialis Epigrammatum libri XIV, Domitii Calderini commentariis perpetuis et Georgii Merulae observationibus illustrati [cum Martialis vita in Petro Crinito, Plinii Junioris epistola, J. P. Pincii et M. Lucidi carminibus]. Ejusdem Mart. Epigrammata selecta graece expressa a Fed. Morello,... cum notationibus. Theodori Marcilii commentarius recentatus et auctus ad Amphitheatrum. Desiderii Heraldi animadversiones ad XII libros. Nicolai Rigaltii notae aliquot ad libb. XIV. Ad haec, scholia Had. Junii, Theod. Pulmanni et Chr. Coleri, apposita varietate lectionum ad oram libri. Cum indice omnium verborum Josephi Langii..., Parisiis, apud Macaeum, 1601, 5 parties en 1 vol. in-4. L’édition isolée du commentaire de Didier Hérauld, Desiderii Heraldi Animadversiones ad lib. XII epigr. M. Val. Martialis, juvenile opus secundo editum et ab autore recognitum, s. l. n. d., est in-folio. Un livre lié au goût d’Aubigné pour l’épigramme latine.

[48] Claude expilly, Les Plaidoyez, nombreuses éditions, mais in 4°. Sur cet auteur, voir item 6.

[49] Juste Lipse, Variarum lectionum libri IIII, Anvers, C. Plantin, 1569, in 8°. Réédition in 4° en 1585. De cet auteur, Aubigné possédait aussi les Antiquae lectiones (item 45), et il a aussi possédé les Saturnalia, qu’il utilise dans Miseres à propos du duel, et qu’il cite dans Sancy.

[50] Une édition illustrée de la Vulgate catholique.

[51] Même notice dans le Catalogus librorum meorum. Les Sententiae hebraicae ad vitae Institutionem perutiles de Paul Weidner (Vienne, 1563) sont in 4°.

[52] Salomon Certon, Geneva,Genève, Pierre Aubert, 1618. In 4°. Un protestant qui a appartenu à la maison du roi de Navarre, un poète auteur de vers mesurés et Aubigné lui écrit une lettre à ce sujet (Corr. p. 765 sq.), un ami de l’ami Nicolas Rapin.

[53] Les Epistolae de saint Ignace, évêque d’Antioche (une édition in 4° en grec et latin par Nicolas Vedel à Genève en 1623, apud viduam et haeredes P. de La Roviere, suivie d’exercitationes contra Baronium).

[54] Une édition du Nouveau Testament en grec.

[55] Juste Lipse. L’Antiquarum lectionum commentarius (Anvers, C. Platin, 1575) est au format in 8°. Réédition in 4° en 1585.

[56] Probablement la Raccolta degli scritti usciti fuori in istampa , e scritti a mano, nella causa del P. Paolo V. co' signori Venetiani, Coira [i.e. Genève], per Paulo Marcello [Paul Marceau, 1607, in 4). Ensemble d’écrits sur l’affaire de l’Interdit, qui a rapproché Venise et notamment Paolo Sarpi des protestants et suscité chez eux l’espoir d’attirer la Seigneurie dans le camp de la réforme. C’est à l’occasion de cette affaire qu’Aubigné a écrit la Lettre au doge (Ecrits politiques).

[57] La Sententia lata et pronuntiata adversus Ioannem ab Oldenbarnevelt ... & executioni mandata XIII Maij 1619, La Haye, apud Arnoldum Meuris, 1619, est in 8°. Le procès d’Oldenbarnevelt est le versant politique du débat théologique sur l’arminianisme que tranche le synode de Dordrecht. Oldenbarnevelt est accusé de trahison par Maurice de Nassau et exécuté.

[58] Caspar Schopp (Scioppius), émigré du Palatinat, « agent officieux du Pape en Allemagne » (Parker 1987 p. 82), Consilium regium, in quo, a duoedecim regius et imperatoribus, catholico Hispaniarum regi demonstratur quibus modis omnia bella feliciter profligare possit, Ticini, typis P. Bartholi, 1619, nombreuses rééd. in 8°. Contient un classicum belli sacri, traduit en français dans un manifeste protestant, l’Apologie ou Declaration des raisons pour lesquelles les trois estats du royaume de Boheme sub utraque ont esté contraints de prendre les armes, sous le titre Extrait d’un livre publié en latin… imprimé à Pavie l’an 1619 soubs ce titre : Classicum belli sacri, traittant du devoir de l’Empereur envers les princes qui se sont distraits de l’obéissance de l’Eglise romaine, s.l. 1619. Aubigné a écrit peu de temps après un classicum, centon latin de citations de Lucain.

[59] Le titre peut correspondre à plusieurs ouvrages, notamment Robert Burhill, De Potestate regia et usurpatione papali, pro tortura torti, contra Parallelum Andreae Eudaemonio annis Cydonii, Jesuitae, responsio Roberti Burhilli, Oxoniae, J. Barnesius, 1613. Robert Abbot, De suprema potestate regia exercitationes… contra Rob. Bellaminum et Franciscum Suarez, Londres, apud J. Billium, 1619 (2 exemplaires dans le catalogue de la bibliothèque Tronchin, T 390, p. 14 et 28). Ces publications anglaises ont eu un grand écho en France et en Europe dans le cadre du débat sur le pouvoir du pape par rapport à celui des monarchies. Le titre du second prend délibérément de front le De suprema Romani Pontificis in Ecclesiam Potestate de Duval (1614).

[60] Tertullien, Ad Nationes.Édition genevoise chez P. et J. Chouët en 1625, in 4°.

[61] Roma irreconciliabilis: id est, Euidentissima demonstratio: Papam, Sedemque Romanam, omnem viam regibus, principibus & rebuspublicis Christianis, ad veram tutamque pacem vllis, licet maximè solennibus, tractatibus obtinendum, publicis & solennibus decretis & bullis suis, penitus præscidisse et præclusisse, s.l., 1621, in 4°. Cette parution anonyme est en fait un ouvrage de Joseph Hall paru dans la Polemices sacrae pars prior (1611). Voir le Dictionnaire des auteurs anglais, http://lamop-intranet.univ-paris1.fr/auteurs_anglais/?i=visualisation&j=auteur&k=1013. Des œuvres morales de cet auteur ont été traduites à Genève chez Pierre Aubert.

[62] Supplex exhortatio ad. invictissimum Caesarem Carolum Quintum… ut restituendae Ecclesiae curam serio velint suscipere, s.l. 1543 [Genève, Jean Girard), in 8° (et non in 4° comme dans l’inventaire). Cette publication anonyme est en fait de Calvin et plaide la cause de la réforme devant Charles Quint.

[63] Henri Bon de Beauveau, La Relation journalière du voyage de Levant faict et descrit par Messire Henry de Beauvau, nombreuses éditions à partir de 1608. Les édition in 4° du catalogue BNF sont parues à Nancy chez J. Garnich (1615 et 1619).

[64] Jean-Baptiste Trento, Histoire de la mappe-monde papistique : en laquelle est declairé tout ce qui est contenu & pourtraict en la grande table, ou carte de la mappe-monde, composée par M. Frangidelphe Escorche-Messes, Luce Nouvelle, 1567.

[65] Paolo Sarpi, probablement dans la traduction genevoise de Jean Diodati, Genève, Pierre Aubert, 1629, in 4°.

[66] Plusieurs livres correspondent à ce titre, notamment Pierre Bardin, Panégyrique au Roy et à la Royne régente sur leur retour de Poictou et Bretagne, présenté à Leurs Majestez, Paris, J. Foüet, 1614, et Guillaume Joly, Panegyrique au roy Henry IV, Paris, Mamert Patisson, 1594.

[67] Non identifié.

[68] Probablement Conrad Peutinger, Inscriptiones vetustae romanae et earum fragmenta in Augusta Vondelicorum et ejus diocesi… dans l’édition s.l. de 1620.

[69] Jean de Roye, Histoire de Louys unziesme, roy de France, Et des choses memorables aduenuës de son Regne, depuis l'an 1460. iusques à 1483. Autrement dicte la Chronique Scandaleuse, Escrite par un Greffier de l'Hostel de ville de Paris, s. l., 1611 (nombreuses rééditions in 4° en 1620).

[70] Henri-Louis Chasteigner de la Roche-Posay, Celebriorum distinctionum tum philosophicarum tum theologicarum synopsis, authore Henrico Ludovico Castanaeo,... Editio altera... cum selectorum axiomatum additamento, Augustoriti Pictonum, ex praelo A. Mesnerii, 1612, 2 parties en 1 vol. in-fol. Réédition en 1619. L’auteur était évêque de Poitiers.

[71] Wilhelm Jocher, Secreta principis Anhaltini cancellaria. Hoc est, vera ac germana detectio clandestinarum deliberatium… quas correspondentia unionis capita et directores, durantibus adhuc in toto. S. Romano Imperio motibus bellicis, in non leve regni Bohemici… praejudicium et eversionem… inter se invecem commutarunt ; quae autem… per… obetentam victoriam Pragensem, in ipsis commemorati principis Anhaltini archivis sub originali repertae, et universo terrarum orbi manifestatae atque propalatae sunt… (s.l. 1621, in 4°), (texte de propagande catholique, dénonciation du complot protestant, symétrique des dénonciations protestantes).

[72] L’index expurgatorium, évoqué dans l’Explication familiere… (s.l. 1622, p. 4) et dans le Sancy (Pléiade, p. 582 et 620). Cet « indice expurgatoire » élaboré par la Papauté pour recenser et retrancher les passages des ouvrages des Pères contraires au dogme catholique, a été édité à Genève par Benedict Turretin, Index librorum prohibitorum et expurgatorum…, Bernardi de Sandoval et Roxas, … juss editus…auctus…praefatione et hispanici decreti latina versione, Genève, 1619 et 1620. Le catalogue de la bibliothèque de Louis Tronchin (vers 1750 dit l’inventaire genevois) recense l’ex. de 1619 et aussi un « Index librorum purgatorum Gasparis Quiroga. Salmuri. 1601. 4° » (Archives Tronchin, 390, p. 15 et 14).

[73] Lucas Trelcat (fils), Scholastica et methodica locorum communium S. theologiae institutio... in epitome explicata... auctore Luca Trelcatio,... Saumur, Th. Portau, 1607, in 8°.

[74] Fabricius, Franciscus, De motibus gallicis relatio, s.l. 1588, in 8°.

[75] George Thomson (qui fut peut-être précepteur de Constant et publia chez Jean Moussat), Vindex veritatis, adversus Justum Lipsium libri duo. Prior insaniam ejus religionem politicam, fatuam nefariamque de fato, sceleratissimam de fraude doctrinam refellit ; posterior Sichemiensis, id est idoli Aspricollis et deae lignae miraculae convellit, Londres, ex officina Nortoniana, 1606, in 8°.

[76] Fronton du Duc, Inventaire des faultes, contradictions et faulses allegations du Sieur du Plessis en son livre de la Saincte Eucharistie, Bordeaux, S. Millanges (F. Budier et A. Du Breil), Paris, M. Sonnius, 1599, in 8°.

[77] Thomas Taylor, La Prudence chrestienne, Théodore Jaquemot, Genève, Jean Celerier, 1623.

[78] Pierre Milhard, La Grande guide des curez, vicaires et confesseurs, divisée en 2 tomes. Au premier est contenu l'Examen sur les dix commandements de Dieu, avec la forme d'administrer les sacrements... au second est traicté particulièrement du S. Sacrement de la pénitence..... Dernière édition, Lyon, P. Rigaud, 1610, 3 parties en 1 vol. in-8.

[79] François Du Jon, Animadversiones in Roberti Bellarmini controversiam, Heidelberg, in bibliopolio Commeliano, 1608, in 8°. Une édition de 1609 signalée s.l. dans le catalogue de la Bibliothèque des Tronchin (vol. 390, non pag, dans une liste de livres « en blanc »).

[80] Probablement un autre exemplaire de Bellarmin.

[81] Odet de la Noue, Dictionnaire des rimes, nombreuses rééditions in 8°, par exemple Genève, Jaques Stoer, 1623.

[82] Voir item 70.

[83] Gabriel de Lerm, Introductio in artem jesuiticam…, s.l. 1599, in 8°. L’ouvrage est rééédité avec les Epistulae jusuiticiae de Chamier en 1619. L’auteur est peut-être une fiction.

[84] Le titre peut correspondre aux Memoires de Villeroy, mais à d’autres ouvrages aussi.

[85] Alexandre de Pontaymeri, La Cité de Montélimar, ou les Trois prinses d’icelle, publié avec Le triomphe des victoires obtenues par le sieur Desdiguières, s.l. 1591

[86] Jacques Lect, Adversus codicis fabriani, praescriptionum teologicarum libri duo, Aureliae Allobrogum, excudebat P. de La Rovière, 1607.

[87] Sic. Peut-être un lapsus pour Lucius Florus, poète et historien romain.

[88] Le titre peut correspondre à plusieurs ouvrages, notamment à Georg Eder (humaniste catholique, recteur de l’université de Vienne), Malleus haereticorum. De variis falsorum dogmatum notis, atque censuris, libri duo. In quibus vniuersa pene haereses & cognoscendi & fugiendi ratio continetur. Siue Methodus contra sectas, ad arguendos et conuincendos haereticos, de Ingolstadt, apud Dauidem Sartorium, 1580.

[89] Charles Drelincourt, Triomphe de l’Eglise sous la croix, Genève, Pierre Aubert, 1629.

[90] Probablement la carte jointe à l’ouvrage de Trento, item 54.

[91] Memoires des choses passées en Guyenne ès années 1621 et 1622 sous Messieurs les ducs de Mayenne et d’Elbeuf, dédiez à Monsieur de Vignoles, La Rochelle, A. Tiffaine et L. Chesneau, 1629.

[92] Huarte de San Juan, traduit par Salustio Gratii, Essamina degl’ingegni degli huomini accomodati ad apprender qualsivoglia scienza, Venise, appresso Barezzo Barezzi e Compagni, 1600.

[93] Théphraste Renaudot, Description d'un médicament appelé "Polychreston", dispensé publiquement par Jacques Boisse, maistre apotiquaire à Loudun, le 4 décembre 1619. Avec la Harangue faite sur ce subject par Théophraste Renaudot,... devant les députés des églises refformées de ce royaume..., Loudun, Q. Mareschal dit Labarre, 1619. Critique de l’assemblée protestante sous couleur de la description d’un médicament utile pour tous les maux.

[94] Nous ne lisons pas..

[95] Non identifié.

[96] Sibrand Lubbert, de Papa romano libri decem scholastice et theologice collati cum disputationibus Roberti Bellarmini.., In Academia franekerana, Apud Ae. Radaeum typograph., 1594. Théologien allemand, calviniste, loué dans Sa vie à ses enfans, et très exploité dans la Responce de Michau.

[97] Seconde partie de l’histoire de l'ingenieux, et redoutable Chevalier, Don-Quichot de la Manche, trad. Fr. de Rosset, Paris, 1618.

[98] Ce titre renvoie probablement à un ouvrage contre la Ligue, dont parle l’HU, qui évoque d’abord l’efficacité de la Satyre Menippee contre la Ligue, et ajoute : « le Traité des ridicules non ridicule, duquel nous toucherons ailleurs, convertit en blasme les enfleures des Prescheurs, en risee les grincements de dents [...] » (VIII, p. 292). L’auteur n’en parle pas ailleurs… il s’agit probablement du livre de Jean Passerat, Praefatiuncula in disputationem de ridiculis, quae est apud Ciceronem in libro secundo de oratore, Paris, Apud Mamertum Patissonium typographum regium. In officina Roberti Stephani, M.D. XCV.

[99] François Baudoin, Responsio ad Calvinum et Bezam pro Francisco Balduino, Juriscons. Cum refutatione calumniarum, de Scriptura & traditione. Adiecimus ejusdem Fr. Balduini alteram responsionem ad Io. Calvinum, Coloniae Apud Wernerum Richwinum, anno 1564. Un auteur « moyenneur ».

[100] Commentaire de M. Jean Calvin sur l’Epistre aux Hebrieux, traduite du latin, Genève, Jean Girard, 1549.

[101] Michael Piccart, Observationes historico-politicae, Noribergae, 1621. L’auteur est un philosophe professeur à l’université ?

[102] Voir item 70.

[103] Stanislaus Hosius (cardinal), Confutatio prolegomenon Brentii quae primum scripsit adversus venerabilem virum Petrum a Soto, deinde vero Petrus Paulus Vergerius apud Polonos temere defendenda suscepit, autore Stanislao Hosio, Cologne, M. Cholinus, 1560, in 4° (seconde édition). Une édition in 8° à Lyon, apud Guliel. Rouillium, 1564, in 8°.

[104] Voir item 70.

[105] Claude de Malingre, Histoire de la rebellion excitee en France par les rebelles de la religion prétenduë reformée… en les années 1620, 21 et 22, Deuxiesme tome de la Rebellion…, Troisiesme tomme… , Paris, J. Petit-Pas, 1622-1622.

[106] Martin Luther. Le titre correspond à la réédition In Genesin enarrationum reverendi patris, domini doctoris M. Luther, avec préface de Mélanchthon, Nürnberg Nürnberg VomBerg, Johann und Neuber, Ulrich, 1552. Une édition in 8e à Francfort chez Peter Brubach, 1550, 1552, 1556...

[107] Peut-être une autre édition des Psaumes de Bèze avec la paraphrase de Buchanan, voir item 113.

[108] Soit Gothardt Arthus,Mercurii Gallobelgici Sleidano succenturiati, sive Rerum in Gallia et Belgio potissimum, Hispania quoque, Italia, Anglia, Germania, Ungaria... gestarum historicae narrationis continuatae tomus I (-XII)...,Francofurti, sumptibus S. Latomi, 1604. Soit A. P. Jansonius, Mercurii gallobelgici sive rerum in Gallia et Belgio potissimum... gestarum nuncii tomus VI [-XI]..., Coloniae Agrippinae, apud G. Grevenbruch, 1608-1611. La Préface de l’Histoire Universelle dénonce « Mercure Gallo-Belgique » pour sa partialité (I, p. 8).

[109] Peter Lotich, Petrus Lotichius. Pas d’édition de Carmina, mais une édition de Lotichii Secundi Elegiarum Liber, Eiusdem Carminum libellus, ad D. Danielem Stibarum Equitem Francum, Paris, 1555.

[110] François Guichardin, Dell'Epitome dell'Historia d'Italia di M. Francesco Guicciardini libri XX, con diverse annotationi in piu luoghi di essa historia, et con i ritratti d'alquanti principi cavati dall'opera sua, Venise, J. Sansovino, 1580.

[111] La Déclaration d’Eléazar Charles, d’Avignon, autrefois Frère Isidore, de la Compagnie des Augustins, touchant sa conversion faite en l’Eglise reformée de Grenoble, s.l. 1625. Deux autres exemplaires item 137 et 203.

[112] Probablement la traduction de Francesco Baldelli (I Commentari di C. Giulio Cesare, da M. Francesco Baldelli, nuovamente di lingua latina tradotti in thoscana, Con figure e tavole...), dans l’édition de 1554 (Vinegia, G. Giolito, 1554, in 8°), car la réédition vénitienne de 1618 avec illustrations de Palladio est in 4°.

[113] Probablement l’Histoire de Portugal d’Osorius traduite par Simon Goulart, réédition in 8° en 1587 (Paris, Abel L’Angelier).

[114] Jean Barclay, L’Argenis (éd. princeps 1622). Nombreuses éditions in 8°. Roman à clef sur les guerres de la Ligue.

[115] Calvin, L’Institution de la religion chrestienne.

[116] François de Boyvin du Villars, Instructions sur les affaires d’estat de la guerre, et vertus morales, Lyon, 1610, in 8°.

[117] Gaspart Laurent, De Disputationibus in controversiis de religione : observatio ex veterum scriptis desumta, Genève, 1618.

[118] George Buchanan, Théodore de Bèze, Psalmorum Davidis paraphrasis poetica nunc primum edita, authore Georgio Buchanano, Scoto, poetarum nostri saeculi facile principe. Eiudem Davidis Psalmi aliquot a Th. B. V. versi. Psalmi aliquot in versus ite Graecos nuper a diversis translati. Nombreuses éditions.

[119] Les De statu religionis et reipublicae, Carolo quinto imperatore, commentarii de Jean Sleidan (nombreuses rééditions à partir de 1555), un des historiens de référence de l’Histoire universelle (I, p. 7 et 25).

[120] Julien Collardeau, Larvina satyricon in chorearum lascivias et personata tripudia, Paris, I. Libert, 1619. Un auteur poitevin, une satire des ballets de cour.

[121] Le fameux Dialogue d’entre le maheustre et le manant de François Cromé. La version originale est de 1593, mais une version royaliste est ensuite parue.

[122] Peut-être l’Histoire particulière des plus mémorables choses qui se sont passées au siége de Montauban, et de l’acheminement d’icelui, que les catalogues attribuent à S. Bonencontre ou au ministre H. Joly (1623).

[123] Trajano Boccalini, Pietra del Paragone politico tratta dal monte Parnaso, dove si toccano i governi delle maggiori monarchie dell’universo, 1619. Grand succès européen. Nombreuses rééditions.

[124] François Hotman, Francogallia (éditions en 1574, 1576 et 1588), référence majeure de la pensée politique d’Aubigné.

[125] Timothée Le Duchat, de Imagine Dei in homine, sive de Natura hominis integra et corrupta, Genève, Pierre Aubert, 1625, in 8°.

[126] Alain de Lille, Alani, [...]opus adversus haereticos et Valdenses, qui postea Albigenses dicti [...] nunc primum e bibliotheca Papirii Massoni in lucem editum diligentia J. Massoni, Paris, e typographia P. Chevalier, 1612, in 8°.

[127] François Hotman, Brutum fulmen Pape Sixti V adversus Enricum… regem Navarrae, Genève, 1586, nombreuses éditions in 8° : écrit contre la bulle qui excluait le roi de Navarre de la succession au trône de France.

[128] La croix arboree dans le champ de l’Eglise, soustenuë par la foy ; contre la persecution & l’Apostasie. Pour consolation aux fideles qui perseverent en verité. Par M.A.S.N., Genève, Pierre Aubert, 1625. Un morceau de rhétorique religieuse contre l’apostasie.

[129] Non identifié.

[130] Peut correspondre à de nombreux ouvrages, par exemple Edmond Auger, Des sacremens de l’Eglise catholique…, Paris, 1567, ou le Traicté de l’efficace et vertu de la parole de Dieu au ministère des saincts sacremens de l’Eglise, de Claude d’Espence, Paris, 1563, Bèze, Questions et responses chrestiennes, comprenantes sommairement la résolution non seulement de tous les articles de nostre créance, mais aussi des plus hauts poincts de la vraye Religion : (La seconde partie des Questions et responses chrestiennes: en laquelle est amplement traité des Sacremens tant en général qu'en particulier [...] nouuellement traduite en François), Genève, E. Vignon, 1584.

[130] Non identifié.

[131] Benedict Turretin, Recheute du Jesuite Plagiaire, ou examen des Dialogues que P. Coton a opposés pour replique à la fidelité des traductions de la S. Bible faites à Geneve. Y jointe une briefve instruction touchant les versions de l'Escriture S. & leurs qualités, contre les sophismes du Dialogiste, Genève, Pierre et Jacques Chouët, 1620, in 4°. Réplique à Pierre Coton, Genève plagiaire, ou Vérification des dépravations de la parole de Dieu qui se trouvent ès Bibles de Genève, Paris, 1618.

[132] Didier Erasme, Des. Erasmi… Ecclesiastae sive de ratione concionandi libri quatuor, nombreuses rééditions.

[133] Raymond Tholoze (qui serait pasteur de Niort), Refutation des sophisteries de Henri et Jean de Sponde, Niort, Barthélemy de la Lande, 1599. Clouzot suppose qu’il s’agit en fait d’une impression bordelaise (Notes pour servir à l'histoire de l'imprimerie à Niort et dans les Deux-Sèvres, Niort, 1891, p. 20). Merci à Eric Surget pour cette précision.

[134] Peut-être un des 3 volumes de la « Biblia graeca et latina » recensée dans le Catalogus librorum meorum.

[135] Charles de La Ruelle, Succintz adversaires de Charles de La Ruelle, escuyer, sieur de Mavault, prévost d'hostel du Roy au voyage de Poloigne, contre l'histoire et professeurs d'icelle, au roy de France et de Poloigne, Henry III, Poitiers, Bouchetz frères, 1573, in 12°. Un poitevin, cousin de Scévole de Sainte-Marthe.

[136] Peut-être une édition du livre de l’Ancien Testament, ou bien La Sapiance du Roi ou la paix (éloge de Louis XIII après la paix de Montpellier), s.l. 1623.

[137] Second recueil des Petites Œuvres du sieur d’Aubigné, Genève, Pierre Aubert, 1629.

[138] Voir item 116.

[139] Théodore de Bèze, Ad Domini Joannis Brentii Argumenta, quibus carnis Christi omnipræsentiam nititur confirmare, Theodori Bezæ Vezelii placidum et modestum Responsum. In hoc libello perspicuè explicantur Nestorii et Eutychetis hæreses, et tum ex Dei Verbo tum ex Patrum Scriptis planè refelluntur, Genève, Jean Crespin, 1565 (réf. due à Max Engammarre).

[140] Les Cinq livres de l’imposture et tromperie des diables de Jean Wier, dans la traduction de Jacques Grévin ? Nombreuses rééditions.

[141] Non identifié.

[142] Voir item 106.

[143] Philippe Mélenchthon, soit les Sententiae veterum aloquot Scriptorum de Coena Domini, soit l’Explicatio sententiarum Theognidis

[144] Sibrandi Lubberti de Principiis christianorum dogmatum libri septem... Editio 2a, Franekerae, apud Ae. Radaeum typogr., 1595, in 8°. Voir item 91.

[145] Moïse Blondel, Jerusalem et Rome au secours de Genève. C’est à dire, Traité des livres Apocryphes, auquel sont rassemblés, pour confirmation de la doctrine des Eglises reformées, les tesmoignages d’une centaine de docteurs tant de l’Eglise primitive, comme de l’eglise romaine. Avec response sur les objections & observations des sieurs du Perron, & Coeffeteau, de Coccius, Paris, A. Pacard, 1621, in 8°. L’auteur a aussi publié une Rome au secours de Geneve (1619), et une Jérusalem au secours de Geneve (1621).

[146] Chamier, Considerations sur les advertissements de A. Porsan, Genève, P. de La Rouvière, 1600. Un ami, dont la mémoire est honorée par les deux sonnets liminaires placés au début de la dernière version des Tragiques.

[147] Claude-Barthélemy Morisot, Henricus Magnus, Lyon, 1624 (in 4°), ou plus probablement, Genève, Pierre Aubert, 1627 (in 12°). Une biographie apologétique d’Henri IV.

[148] Bénédict Turretin, Profit des Chastimens, ou sept sermons sur l’exhortation contenue en l’Epist. aux hebrieux chap. xii. v. 5-11, Genève, Pierre Aubert, 1630.

[149] Peut correspondre à divers ouvrages : Apologética historia summaria cuanto a las cualidades…. manera de vivir y constumbres de las gentes destas Indias occidentales… de Bartolomé de las Casas, ou le Libro de las costumbres de todas las gentes del mundo y de las Indias, de Johannes Boemus, traduit par Francisco de Támara (Anvers, 1556).

[150] Probablement Hermann Torrentinus, Elucidario poetico, nel quale sono contenute le historie, fauole, isole, regioni, citta, fiumi, & i monti piu famosi con altre cose di questa maniera: opera necessaria a tutti gli studiosi di poesia, traduction italienne du Vocabularius poeticus, sive Elucidarius Carminum et Historiarum. Nombreuses éditions vénitiennes in 8° de la traduction italienne.

[151] Repraesentatio pacis generalis inter orbis Christiani reges, principes et status Pontificum, et sedis Romanæ sollicitudine, ab exordio superioris seculi ad hæc usque tempora procuratæ: auctore Germano Franco, s.l. [Genève, selon le catalogue de la British Library, mais autre impression Amsterodami, Sumtibus Bonaunturæ Elzeuirii, 1609], 1609, in 8°. L’ouvrage figurait dans la bibliothèque des Tronchin, avec cette précision : « Brederode en doit estre l’auteur. in 12. » (Catalogue de la Bibliothèque de Louis Tronchin, ms., vers 1790, Archives Tronchin, vol. 390, p. 162).

[152] Probablement P. de La Primaudaye, Advis sur la nécessité et forme d’un S. Concile pour l’union des Eglises chrestiennes en la foy catholique, seconde édition, Saumur, C. Girard et J. Moussat, 1611, in 12.

[153] Marc Antoine de Dominis, Scogli del christiano naufragio, quali va scoprendo la santa Chiesa di Christo…, s.l. 1618, in 8°. L’auteur, d’abord catholique, s’est converti au calvinisme et a publié une Déclaration… sur les raisons qui l’ont meu à se départir de l’église romaine, La Rochelle, Héritiers de H. Haultin, 1616.

[154] Plusieurs livres possibles : Discours chrestien, par un escollier de la compagnye du nom de Jesus, sur certains memoires et estatz dressez par le Roy de Navarre et son Conseil, pour l’entretien des ministres heretiques […], s.l. 1592 ; Discours chrestien, qu’il n’est permis ny loisible à un subject, pour quelque cause et raison que ce soit, de se liguer, bander et rebeller contre son Roy de Pierre Charron (1606) ; Discours chrestien sur la bénédiction donnée par Isaac à Jacob de Charron (1606) ; Discours chrestien et advertissemens salutaires au simple et très chrestien peuple de France, pour cognoistre (par la parole de Dieu) les bons et fidelles evangelizateurs des faux prophetes, par Jean d’Albin de Valsergues(4e édition, 1576).

[155] Giovanni Diodati, Venticinque salmi di David, Lyon, 1628. L’auteur, théologien, pasteur

[156] Probablement Kaspar Waser, Véritable description du cruel massacre des évangéliques, faict en la Valteline par des rebelles, bannis et autres, l’an 1620… traduict de l’allemand…, original en allemand imprimé à Zurich en 1621, éditions en français la même année s.l., l’une « Jouxte la copie imprimee à Saumur, par Jean Bureau. » Les nombreux exemplaires de cet ouvrage possédés par Aubigné s’expliquent peut-être par le fait qu’il a pu être impliqué dans l’édition de la traduction française, puisque il lui a donné quelques vers (voir G. Banderier, « Quelques vers inédits d’Agrippa d’Aubigné », BHR, LXV, 1, 149-154).

[157] Peut-être les Sermons de Calvin, ou les Seize sermons sur le LIII. chapitre du prophète Ésaie, faits en l'église réformée de Paris, de Samuel Durant, Genève, E. Gamonet, 1628, in 8°.

[158] La traduction italienne par Guisoni Ferrante du poème de Du Bartas, éd. vénitiennes in 12° en 1593, 1601 et 1613.

[159] Psalmorum Davidis aliquot metaphrasis graeca, Joannis Serrani, adjuncta e regione paraphrasi latina G. Buchanani. Precationes ejusdem graeco-latinae, quae ad singulorum Psalmorum argumentum sunt accommodatae, (Parisiis), excud. H. Stephanus, 1575. Une édition à Genève la même année.

[160] Avec l’item suivant, les deux livres de polémique sur l’Antéchrist publié par Aubigné contre Boulenger en 1595 et 1596 sur la donation de l’Église à Saint Pierre (et au pape, pour les catholiques), et sur l’identification du pape avec l’Antéchrist..

[161] Non identifié.

[162] Johann Gherard, Quinquaginta meditationes sacrae ad veram pietatem excitandam… accomodatae… Iena, H. Rauermann, 1614, in 12° (BNF). En 1627, Goulart a traduit et publié chez Pierre Aubert Cinquante-deux Consolations excellentes, proposees en forme de devis, entre l’Affligé & le Consolateur… Il s’agit peut-être de la traduction du précédent.

[163] Cypriano de Valera, Dos tratados, el primero es del papa y de su autoridad, colegido de su vida y dotrina, y de lo que los dotores y concilios antiguos y la misma Sagrada Escritura enseñan ; el segundo es de la missa, recopilado de los dotores y concilios y de la Sagrada Escritura..., (s. l.), en casa de A. Hatfildo, 1588, in 8°. Le catalogue BNF recense une autre édition s.l. (Londres,) en casa de R. del Campo, 1599, in 8°.

[164] Divers titres correspondent : des méditations sur les sept psaumes de la pénitence.

[165] Non identifié.

[166] Peut-être Claude-Barthélemy Morisot, dit Alitophilus (Alitophili Veritatis lacrymae, sive Euphormionis lusini continuatio, s.l. 1625, ou Genève 1625 in 12, réédité avec le Satiricon de Barclay, Amsterdam, 1628, mais le titre en français ne correspond pas. Une réédition genevoise attribuée à Gabriel de Sthupen chez Pierre Aubert en 1625 ne porte pas le titre d’Alethophile.

[167] Daniel Heinsius, Hercules tuam fidem, sive Munsterus hypobolimaeus, id est Satyra Menippea de vita, origine, moribus Gasperis Schioppii Franci. Accessit vita ejusdem a Germano quodam ejus familiari descripta, Lyon, ex offic. J. Patii, 1608, in 12. Réédition : Satirae duae : Hercules tuam fidem […] ; et Virgula divina cum brevioribus annotatiunculis… Lugduni Batavorum, apud Ludovicum Elzevirium, [Leiden], 1617. Nous avons rencontré seulement des éditions in 12°.

[168] L’Epître du diacre Agapetus à l’empereur Justinian sur les offices du prince. Nombreuses traductions en 1563 (Jean Picot) ou 1612 (attribuée à Louis XIII dans l’édition parue à Paris chez P. Le Court).

[169] Giambattista Marino, La Sampogna del cavalier Marino, pastorale publiée à Paris en 1620 chez A. Pacard, in 12.

[170] Lettre envoyee au Roy par nostre Sainct Pere le Pape Gregoire XV sur les affaires de ce temps. Nombreuses éditions catholiques et anti-catholiques, avec variantes, en 1621 et 1622. Ed. avec des notes satiriques : Lettre exhortatoire du Pape…s.l. 1622. Aubigné possédait deux versions manuscrites (en français et en latin) de cette publication, et il en a publié un commentaire satirique : Explication familiere, et toutesfois mysterique,de l'excellente lettre qui porte pour tiltre, A NOSTRE TRESCHER fils en Christ, Louys de France tres-chrestien, Gregoire Pape XV. &c. par Pere A. de la vraye Societé de Jesus, s.l. 1622, suivie de la Lettre au roi Louis XIII). Voir Ecrits politiques,

[171] George Thomson, La desroute de la chasse du loup cervier, ou Réfutation du traicté du jeune fait par maistre René le Corvaisier…, par George Thomson, La Rochelle, Les héritiers de H. Haultin, 1612, in 8°. L’auteur a peut-être été le précepteur de Constant.

[172] Sébastien Castellion, Nombreuses éditions in 8° de ces dialogues pédagogiques. Il s’agit peut-être de la version latine : la traduction italienne porte le titre de « Dialogi IV ». Identifié par M. Engammare.

[173] Jacob Laurent, Consolation à M. Pictet sur le décès de son père, s.l.n.d. [1619], in 4°.

[174] Heinrich Ulrich, Bibliotheca nova Tigurinorum publico-privata, selectionum variarum linguarum, artium et scientiarum librorum ex liberalitate et munificentia bonorum utriunque tam politici quam ecclesiastici ordinis in usum Reipub. Litterariae collecta, s. l. [Zürich], 1629, in 4°.

[175] Deux exemplaires di Traitté de la douceur des afflictions ou Lettre à Madame, S.l. 1600 ou 1602.

[176] Lettre de Monsieur le Prince [de Condé] à Monsieur de Rohan (4 novembre 1628), avec la responce de Monsieur de Rohan à Monsieur le Prince. (6 novembre 1628.) s. l. n. d.

[177] Voir item 41.

[178] Voir item 179.

[179] Johannes Murmellius, In artis componendorum versuum rudimenta… tabulaede 1531 (nombreuses rééditions).

[180] Claude Expilly, La Bataille de Pontcharra et journée de Sal-Bertrand, gagnées par d'Esdiguières, Grenoble, Pierre Marniolles, 1621.

[181] La Justa anniversaria Henrico magno, seu consolatio ad reginam Galliae… ex gallico R. P. Richeomii, Anvers, ex officina H. Verdussi, 1613, in 4°, traduction par Nicolas Caussin de la Consolation envoyée à la Reine mère du Roy… (1610).

[182] Denys Bouteroue (pasteur de Grenoble), Le mystere de pieté ou sermon sur les paroles de l’Apostre S. Paul., Genève, Paul Marceau, 1622.

[183] Remèdes chimiques pour guérir les maladies d’Allemagne. Tournez de l’Alleman, s. l., 1626, in 4°.

[184] Narratio eorum quae contigerunt Apollonio Tyrio, Augustae Vindelicorum ad insigne Pinus Anno, 1595, in 4°.

[185] Voix du peuple où sont les secrets d’Espagne & Preparatifs du grand parti. Traduit jouxte la copie Imprimee à Madril, s.l. 1621. Texte protestant contre le complot espagnol pour la domination universelle du monde. Le Mercure François le date de 1623 (IX, 1623, p. 497 sq.).

[186] Voir item 117.

[187] Bref discours de la guerre esmeüe entre le Roy de France et le Duc de Savoye, la source et cause d’icelle, avec un bref recueil de ce qui s’y est passé de plus memorable jusques à present tant deça que delà les monts, Paris, Chez Abel Langelier, 1595.

[188] Scena europaea, personis suis intructa, praecipuas regum, principum, rerumpublicarum virtutes, consilia et actiones, ac totius Europaea praesentem et futurum statu repraesentans, s. l. 1629, attribué à Johann Joachim Von Rusdorf, conseiller de l’Electeur Palatin.

[189] Expeditio Valtelinaea, auspiciis Ludovici Justi…suscepta, Paris, ex typogr. R. Stephani, 1626, in 4°.

[190] Voir item 106.

[191] David Le Clerc, Lacrumae haidelbergenses. Auctore D. Clerico. s. l. n. d., in-4, repris dans Davidis Clerici operationes, computus ecclesiasticus et poemata, Amstelaedami, apud Henricum Wetstenium, 1687, 259 sq. Selon le catalogue de la BNF, « le titre de départ porte en plus : sive Halosis Haidelbergae versibus expressa promotionibus, anno 1624 » (même titre à la British Library). L’auteur, professeur d’hébreu à Genève, était connu d’Aubigné, qui dit l’avoir consulté, « estant devoyé en [son] Hebrieu », sur des questions de démonologie biblique (Lettres touchant quelques poincts de diverses sciences, IX, Pléiade, p. 857).

[192] Probablement Joannes Caselius, professeur à Helmstedt, Plutarchi De curiositate libellus, Ioan. Caselio interprete. Adjectis quibusdam eiusdem notis, Helmaestadii, excudebat Jacobus Lucius, 1595. Une traduction annotée du traité de Plutarque.


haut de page 

                                     
accueil
aubigné
bibliographie
activités de l'AAAA
nous contacter



Siège : Médiathèque centrale d'agglomération de Niort – Centre culturel le Moulin du Roc – 7, Boulevard Main – 79000 Niort