Biographie

Théodore Agrippa d’Aubigné, fils de Jean d’Aubigné seigneur de Brie en Xaintonge et de Damoiselle Catherine de l’Estang, nasquit en l’hostel Saint-Maury pres de Pons l’an 1551, le 8e de febvrier, sa mere morte en accouchant, et avec telle extremité que les medecins proposerent le choix de mort pour la mère ou pour l’enfant. Il fut nommé Agrippa (comme aegre partus)...

8 février 1552: Naissance “en l’hostel Saint Maury près de Pons”, en Saintonge. Fils de Jean d’Aubigné et Catherine de L’Estang, qui meurt en lui donnant la vie. On l’appelle Agrippa (aegre partus) parce qu’il a été “enfanté avec peine”

1556-1559 (?) : Jean Cottin, Peregim, Jean Morel sont ses précepteurs. Il est capable de lire en hébreu, en grec, en latin, et en français. A sept ans et demi, il traduit le Criton de Platon.

mars-avril 1560 : Vision d’Amboise. Le père fait jurer à l’enfant de venger les chefs huguenots décapités.

Avril 1562 : A Paris, commence à étudier auprès du célèbre humaniste protestant, Mathieu Béroalde.

juin 1562-mars 1563: Fuite de Paris avec Béroalde à cause des persécutions contre les protestants. A Courances, la troupe est arrêtée, emprisonnée, mais parvient à s’échapper grâce à un complice, et gagne Montargis, où les accueille Renée de France. Séjour à Gien, puis à Orléans, où il est atteint de la peste. Guérison. Se rompt aux armes, et assiste au siège d’Orléans. Mort du père, Jean d’Aubigné, blessé au siège d’Orléans.

1563-1564 : Toujours à Orléans, étudie sous Béroalde, et à l’université ou au collège. L’orphelin a pour curateur Aubin d’Abeville.

1565: Départ pour Genève. Etudie au collège de cette ville, dont Théodore de Bèze est le principal. Premier amour avec une jeune Genevoise, Louise Sarrasin, qui le réconcilie avec le grec.

1566: Séjour à Lyon. Se lie à Loys d’Arza, qui l’initie à l’astronomie, à l’astrologie et à la magie.

1567 : A Lyon, à court d’argent, il songe à se suicider; mais Dieu le sauve miraculeusement en la personne de son cousin, qui lui apporte des fonds. Retour en Saintonge à l’automne.

1568 : Premières armes. Participe à la prise d’Angoulême et de Pons (octobre).

13 mars 1569 : Condé est tué à Jarnac. D’Aubigné est témoin de sa mort.

25 juin 1569 : Participe au combat de La Roche-L’Abeille.

Juillet-septembre 1569 : Siège de Poitiers. D’Aubigné quitte le siège. Retour en Saintonge.

Octobre 1569-juillet 1570: Coups de main en Saintonge. Grave crise de conscience sur les abominations de la guerre, et sur sa responsabilité dans ces abominations. Grave maladie.

Août 1570 : S’installe sur sa terre des Landes-Guinemer, héritée de sa mère, après un procès pénible.

1571 : Rencontre Diane Salviati, dont il s’éprend. Début de la composition du Printemps.

Juillet 1572 : D’Aubigné s’engage dans la guerre de Flandre, auprès de Coligny, pour soutenir Ludovic de Nassau.

Août 1572 : D’Aubigné est à Paris pour les noces d’Henri de Navarre et de Marguerite de Valois. Le 21, il se bat en duel, et quitte Paris. Il échappe ainsi à la Saint-Barthélemy.

Hiver 1572 : Il est attaqué par un homme armé dans un village de Beauce. Rentre auprès de Diane. Il est gravement blessé. Vision de Talcy. Guérison.

Début 1573 : Rupture avec Diane. D’Aubigné, affligé, est très malade.

Août 1573 : D’Aubigné est à Paris.

Printemps 1574 : Il devient écuyer du roi de Navarre, qui l’envoie combattre dans l’armée catholique en Normandie.

Mai 1574: Retour à Paris. Assiste à la mort de Charles IX (30 mai).

Mai 1574-1575 : Continue à se battre dans les troupes catholiques. D’Aubigné courtisan.

4 février 1576 : Participe à l’évasion du roi de Navarre de la cour.

Mars-avril 1576: Il se livre à la petite guerre dans le Maine.

Août 1576 : En Gascogne avec le roi de Navarre. Premières brouilles entre les deux hommes.

Fin 1576: Mission dans le nord. En retournant, il s’arrête aux états généraux.

Janvier 1577 : De retour en Gascogne. Divers coups de main.

Avril-mai 1577 : Mission auprès de Damville, gouverneur du Languedoc.

Mai-juin 1577 : Nouvelles brouilles avec Henri de Navarre.

Juin 1577 : Combat de Casteljaloux. D’Aubigné est grièvement blessé. Premiers vers des Tragiques.

Juillet-août 1577: Divers combats dans le sud-ouest. Différences de vues et inimitié avec Henri de Navarre.

Septembre 1577 : Retraite sur ses terres des Landes-Guinemer. Songe à se mettre au service du duc Casimir. Rencontre Suzanne de Lezay (qu’il épousera six ans plus tard).

Octobre 1577-octobre 1579: Séjour aux Landes-Guinemer. Compose divers poèmes, travaille aux Tragiques. Entreprise de Limoges (où il manque d’être tué). Réconciliation avec Henri de Navarre à la cour de Nérac.

1580 : Il participe à la guerre des Amoureux. S’empare de Montaigu. Se livre au pillage dans la région. Tente de s’emparer de Blaye. Cuisant échec. Défend Montaigu contre les troupes du comte de Lude, gouverneur du Poitou. S’attire l’inimitié de Marguerite de Navarre. Sauve la vie à Henri de Navarre qu’un capitaine espagnol, nommé Loro, cherchait à assassiner.

6 juin 1583 : Mariage de d’Aubigné avec Suzanne de Lezay.

Octobre 1583 : Mission à la cour auprès du roi, pour demander réparation de l’affront fait à Marguerite de Navarre. Retour à Pau, auprès d’Henri de Navarre.

1585 : Guerres en Saintonge et en Poitou.

20 mars 1586 : S’empare d’Oléron.

Avril 1586 : D’Aubigné gouverneur d’Oléron.

Juillet 1586 : Il est emprisonné à Brouage (probablement jusqu’en octobre).

1586-1587 : A Mursay, il est tenté de se convertir au catholicisme. Lecture de théologiens catholiques.

20 octobre 1587: Bataille de Coutras, à laquelle il participe en tant que conseiller et soldat.

27-29 décembre 1588: Contribue à la prise de Niort.

1er janvier 1589 : Il s’empare de Maillezais, dont il devient gouverneur.

Avril 1589: D’Aubigné rejoint Henri de Navarre et Henri III. Combat de Tours (8 mai).

Juin-juillet 1589 : Marche sur Paris.

2 août 1589 : Mort d’Henri III. Henri de Navarre devient roi de France. D’Aubigné retourne à Maillezais, oû il est chargé de la surveillance du cardinal de Bourbon (nommé roi par la Ligue), prisonnier.

Octobre-Novembre 1589 : Siège de Paris, où d’Aubigné se trouve.

Mai-août1590 : Second siège de Paris (D’Aubigné y participe à partir de juillet 1590).

Automne 1590 : De retour en Poitou. Se livre à la “petite guerre” dans cette province.

Novembre 1591 : Il est au siège de Rouen.

Janvier-février 1592 : Avec le roi, s'oppose à l’armée du duc de Parme, en Picardie.

Juin 1592 : Retour en Poitou. Diverses escarmouches.

Avril 1593 : D’Aubigné est au synode de Saint-Maixent.

Juin (juillet?) 1593 : Tente d’empêcher le roi de se convertir au catholicisme (Henri de Navarre abjure le 25 juillet 1593).

Juin-août1593 : Participe au siège de Poitiers.

27 février 1594 : Henri IV est sacré à Chartres

22 mars 1594: Le roi fait son entrée à Paris.

Juillet 1594 : D’Aubigné est à l’assemblée générale des protestants à Sainte-Foy (Dordogne). Travaille à l’organisation du parti protestant).

Début 1595 : Mort de sa femme Suzanne de Lezay.

Novembre 1595 : Siège de La Fère. Réconciliation avec Henri IV, qui lui reprochait son intransigeance.

1596 : Retour dans le Poitou. Participe activement aux travaux des assemblées protestantes. S’y montre intransigeant.

1597: Début de la composition de la Confession catholique du sieur de Sancy (Sancy se convertit le 11 mai 1597).

13 avril 1598 : Edit de Nantes. Déception de d’Aubigné. Retour à Maillezais.

Décembre 1599-janvier 1600 : Séjour de d’Aubigné à Paris.

4 mai 1600 : Conférence théologique de Fontainebleau entre Duplessis-Mornay et Du Perron remportée par Du Perron.

Mai 1600 : Nouveau séjour à Paris. Débat théologique avec Du Perron. D’Aubigné met Du Perron en échec.

1601: Naissance de Nathan, fils illégitime, né de Jacqueline Chayer.

Janvier 1601 : Désapprouve la conspiration du maréchal de Biron.

Fin 1601 : D’Aubigné est à Paris.

Début 1605 : Séjour de deux mois à la cour. Le roi veut le regagner à lui. D’Aubigné refuse.

Juillet 1605: Participe activement à l’assemblée de Châtellerault.

2 décembre 1607-15 janvier 1608 : De nouveau à Paris. Du Perron l’entretient de la réunion des deux religions. Impossible de s’entendre. Retour dans le Poitou.

Septembre 1608 : Constant, fils d’Agrippa d’Aubigné, épouse Anne Marchant en 1608 à La Rochelle, sans le consentement de son père.

Décembre 1609 : D’Aubigné est à Paris. Va jouer un rôle dans le “grand dessein” d’Henri IV. Retour à Maillezais.

14 mai 1610 : Assassinat d’Henri IV.

Mai (?) 1610 : D’Aubigné à Paris auprès de la régente Marie de Médicis, en tant que délégué de l’assemblée du Poitou.

22 octobre 1610 : Mariage de Louise, fille cadette de d’Aubigné, avec Benjamin de Valois, seigneur de Vilette.

Fin 1610: La reine le redemande à Paris.

Mai-septembre 1611 : Assemblée de Saumur, où il est un des députés du Poitou.

Novembre 1611 : Assiste à l’assemblée du synode de Thouars.

1612 : Construction de la forteresse du Dognon (près de Maillezais).

5 décembre 1613: Mariage de sa fille Marie à Josué de Caumont, sieur de d’Ade.

Octobre 1615 : D’Aubigné s’engage dans l’armée du prince de Condé contre la couronne.

Mars 1616 : Retourne à sa maison de Maillé. Début de l’impression clandestine desTragiques.

1616-1617 : Inimitié du prince de Condé pour d’Aubigné.

Début 1617: Conflit avec le duc d’Epernon. Début des Avantures du baron de Faeneste. Publication des deux premiers livres.

1617 : Ses pensions ne lui sont plus payées. Difficultés financières. Il envisage de quitter la France.

1618 : D’Aubigné tente de se rapprocher de Louis XIII, qu’il voudrait servir comme il avait servi son père. Echec.

1618 : Son fils Constant abjure le protestantisme à Paris.

1618 : Remords du fils. D’Aubigné lui pardonne et le fait commandant de Maillezais, où il mènera bientôt une vie scandaleuse.

1619: Publication du troisième livre des Avantures du baron de Faeneste.

Janvier ou février 1619 : D’Aubigné chasse son fils de Maillezais.

6 février 1619 : Constant tue sa femme, qu’il avait surprise en flagrant délit d’adultère, dans une auberge de Niort. Il regagne Paris. D’Aubigné le rejette.

Avril 1619 : D’Aubigné cède le Dognon et Maillezais au duc de Rohan. Il reste à Maillezais jusqu’en décembre 1619. S’installe alors à Saint-Jean-d’Angély.

6 septembre 1619: Constant attaque le Dognon.

2 janvier 1620: Le Châtelet condamne l’Histoire universelle.

Août 1620: Apporte son soutien au duc de Rohan, engagé dans l’armée de la reine, contre Louis XIII et son favori Luynes (débâcle des Ponts-de-Cé, 7 août 1620). D’Aubigné est recherché. Il est contraint de fuir.

12 août 1620 : Quitte le Poitou.

1er septembre 1620 : Arrive à Genève. Accueil triomphal.

12 janvier 1621 : Acquiert le château du Crest.

1620-1621 : Composition du Debvoir mutuel des roys et des subjects.

1621 : D’Aubigné apprend, impuissant, les campagnes victorieuses de Louis XIII dans le sud-ouest, contre les armées protestantes.

1621-1622 : On fait appel à sa science et à son expérience militaires pour réaliser les fortifications de Genève, Berne et Bâle.

Printemps 1622: Nouvelle campagne de Louis XIII dans le sud-ouest contre les protestants.

1622 : Une délégation de La Rochelle vient le trouver à Genève pour lui demander son aide. D’Aubigné organise une coalition protestante à l’échelle européenne.

1622 : Composition du Traité sur les guerres civiles.

1622-1623 : Il est persécuté par un ambassadeur du roi à Genève, Robert Miron. On l’accuse d’avoir médit de la cour de France. Protection de Genève.

1623: D’Aubigné voit s’éteindre toute chance de reprendre les armes pour lutter contre les Habsbourg .

24 avril 1623 : Mariage à Genève avec Renée de Burlamacchi.

Début 1624 : Constant à Genève. Il vient pour se faire pardonner de son père, ce qu’il obtient. Il se dit prêt à rentrer dans l’Eglise protestante.

Eté 1625 : Mort de sa fille aînée Marie.

1627 : Constant trahit peut-être son père et les protestants une dernière fois. Siège de La Rochelle.

1628-1629 : D’Aubigné assiste à l’effondrement du parti protestant en France.

1630: Sa vie à ses enfants. Publication des Petites Oeuvres meslées et du livre quatre des Avantures du baron de Faeneste.

9 mai 1630 : Mort à Genève.


















































































































































                                     
accueil
aubigné
bibliographie
activités de l'AAAA
nous contacter



Siège : Médiathèque centrale d'agglomération de Niort – Centre culturel le Moulin du Roc – 7, Boulevard Main – 79000 Niort